Le Moll de la Fusta
Le Moll de la Fusta vu de nuit et depuis le pont | AFP - PIXLAND - JUPITERIMAGES

Premier plongeon dans le port

Publié le , modifié le

Les épreuves en eau libre des Mondiaux de Barcelone, disputées à partir de ce samedi avec le 5km homme et le 5km femme et la première compétition de plongeon de haut vol (20m, 27m) de l’histoire des Mondiaux auront un cadre unique et hors du commun : le Moll de la Fusta, dans le port de Barcelone, à quelques encablures des célèbres Ramblas.

30 000 personnes attendues sur le Moll de la Fusta

C’est sans doute l’une des épreuves les plus méconnues du grand public. Mais elle va bénéficier d’une exposition exceptionnelle. Un an après avoir bénéficié du cadre prestigieux de Hyde Park à Londres pour les Jeux Olympiques, les nageurs en eau libre vont en effet produire leur effort sur le Moll de la Fusta. Un pied dans la mer Méditerranée et un autre dans un des lieux les plus touristiques de Barcelone, avec le Port Vell qui se trouve au début des Ramblas.

Voilà ce qui sera proposé aux participants des sept épreuves (5km hommes et femmes, 10km hommes et femmes, 5km par équipes, 25km hommes et femmes) en eau libre. Une boucle en forme de L qui permettra au public d’avoir toujours une vue sur la course. Et nul doute qu’il y aura foule sur les pontons barcelonais. Les organisateurs attendent 30 000 personnes.

Des épreuves dans un port : un défi pour les organisateurs

Pour permettre  la tenue de cette épreuve dans un tel cadre, Barcelone a été contraint de mettre en place tout un plan de propreté. Car un tel endroit accumule généralement la pollution des bateaux dans une eau peu renouvelée par les vagues. Pour bénéficier d’une eau convenable pour les compétitions, les organisateurs ont dû arrêter tous les travaux sur le Moll de la Fusta, interrompre la fourniture de carburant aux bateaux sport amarrés dans le Port Vell, et nettoyer bien évidemment le fond de cette zone. En plus, pour éviter de voir les méduses perturber les nageurs, des filets ont été installés à l’entrée de la zone. Grâce à tout cela, selon l’organisation, les relevés d’échantillons de l’eau ont donné un niveau équivalent aux plages environnantes. Et chaque jour, la qualité sera examinée jusqu’à l’issue des épreuves, le 31 juillet.

De la nage en eau vive et du plongeon au programme

Mais les nageurs en eau libre ne seront pas seuls à plonger dans ce port. Une tour de 27m a en effet été construite pour la tenue des épreuves de plongeon de haut vol, une première dans l’histoire des championnats du monde. Inaugurée le 17 juillet dernier, elle offrira des images exceptionnelles des plongeons, avec en arrière plan, la ville de Barcelone. « En dehors de la compétition de plongeon classique, avec la ville de Barcelone dans le fond, nous allons ajouter des images saisissantes qui nous aideront à promouvoir la ville », se réjouit Enric Bertrand, président de la Fédération catalane de natation. Suivant la mode initiée par une célèbre marque de boissons énergisante, la Fédération internationale (FINA) se met donc à l’heure du spectacle. Et Barcelone en est le premier écrin.