Play-offs NBA: les Lakers reviennent à hauteur de Portland, Lillard se disloque le doigt

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Anthony Davis et Lebron James

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les Los Angeles Lakers, portés par l'efficacité et l'envie d'Anthony Davis, ont remis les pendules à l'heure contre les Portland Blazers (111-88), qui a déploré la blessure à un doigt de Damian Lillard, pour égaliser dans leur série du 1er tour des play-offs NBA.

Chasser les doutes et les rebonds: telles étaient les priorités de Los Angeles Lakers pour ce match N.2. C'est au moins en partie réussi, puisqu'ils l'ont emporté avec autorité (111-88). Anthony Davis a quasiment fait le travail à lui tout seul en première période en marquant 21 de ses 31 points (11 rbds) au total. Pointé du doigt au premier match pour son manque de combativité, il a montré un meilleur visage.Du coup, au cours d'une rencontre rapidement scellée (+17 à la pause), LeBron James a pu s'économiser (10 pts, 7 rbds, 6 passes en 27 min), appréciant de voir toute son équipe mettre les ingrédients pour se reprendre.

Plus que la défaite, c'est la blessure de Damian Lillard (18 pts) qui a porté un coup dur à Portland. En voulant gratter un ballon, il s'est disloqué l'index au 3e quart-temps. Un scanner est revenu négatif, ce qui est une bonne nouvelle puisque cela écarte une fracture. Reste à savoir désormais comment évoluera son ligament, même si l'intéressé a assuré après coup qu'il "jouerait" le prochain match samedi.

Les Bucks se réveillent, les Rockets foncent

Le cri de rage de Giannis Antetoukounmpo, fendant l'air avec son poing serré, après un dunk surpuissant, a symbolisé le réveil de Milwaukee, revenu lui aussi à hauteur d'Orlando (111-96). Cette fois le "Greek Freak" n'a pas été le seul à se battre, même si ses 28 points, 20 rebonds et 5 passes témoignent de son activité. Brook Lopez (20 pts) et Pat Connaughton (15 pts, 11 rbds) l'ont bien relayé, mais pas vraiment Khris Middleton (2 pts, 6 passes), ce qui interroge.

C'est surtout en défense que Milwaukee a resserré ses boulons, notamment lors du 1er quart-temps fini avec un famélique 3/23 par le Magic, dans les rangs duquel Nikola Vucevic a néanmoins encore été très performant (32 pts, 10 rbds). "Nous n'avions pas joué assez dur au premier match. On a changé notre état d'esprit pour y parvenir et aussi jouer tous ensemble. L'équipe a fait un excellent travail", s'est satisfait Antetokounmpo.

Les Rockets et James Harden tiennent parole et sont récompensés: leur toute nouvelle abnégation défensive a été le socle sur lequel ils ont bâti leur deuxième succès d'affilée sur OKC (111-98). Le tout sans Russell Westbrook, toujours blessé à une cuisse, et malgré le "petit" scoring de Harden (21 pts, 9 passes) en difficulté avec son shoot (5/16 dont 2/11 à trois points). Mais le "barbu", qui a su tout de même inscrire ses 11 derniers points dans le money-time, a été un poison en défense, coupant les lignes de passes (3 interceptions, 8 collectives) du Thunder, sous les yeux de Westbrook, vu en train de donner des consignes tactiques à ses coéquipiers.

Jeff Green (19 pts, 9 rbds) a aussi été très utile, notamment dans le dernier quart-temps enlevé (34-20), face à une équipe d'Oklahoma City alors sans ressort offensif, à l'exception de Shai Gilgeous-Alexander auteur de 8 de ses 31 points dans ce quart-temps.

Le shooteur Duncan Robinson, qui a réussi 7 de ses 8 tentatives à trois points (24 au total), a été déterminant dans le break réussi par Miami Heat, contre des Pacers d'Indiana un ton en dessous (109-100)."Ses shoots étaient ouverts. Or c'est un tireur d'élite, un vrai laser derrière l'arc, et on l'a chèrement payé", a regretté l'entraîneur d'Indiana Nate McMillan. Jimmy Butler (18 pts, 7 rbds, 6 passes) et Goran Dragic (20 pts, 6 passes) ont eux encore su scorer dans les moments-clés, que ce soit pour contenir les remontées au score adverses ou pour faire mal au dernier quart-temps. En face, TJ Warren n'a pu élever son niveau de jeu (14 pts). Finalement présent après avoir été touché à l'oeil gauche au match N.1, Victor Oladipo a apporté (22 pts) mais a manqué d'adresse (5/13).

AFP