Oscar Pistorius en piste
Oscar Pistorius, premier athlète paralympique à participer à des Mondiaux avec les valides | AFP

Pistorius : "Une bénédiction d’être en demie finale"

Publié le , modifié le

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, premier athlète paralympique à participer à des Mondiaux avec les valides, est définitivement entré dans l’histoire de l’athlétisme. Ceci après voir pris le départ des séries du 400m et en se qualifiant pour les demi-finales en 45.39.

Après sa course, le sud africain a ainsi expliqué avec émotion qu’il était "heureux et honoré de pouvoir participer à une compétition de cette importance". Malgré une série "difficile", Blade Runner, comme on le surnomme, a tout de même approché sans forcer son record personnel et cela de si bon matin. "C’est une bénédiction pour moi de me retrouver en demi-finale", s’est ainsi exclamé le jeune homme de 24 ans.

Pistorius, amputé des deux jambes en-dessous des genoux à l'âge de 11 mois, court avec des prothèses depuis l’age de 16 ans. La participation du quadruple champion paralympique avait suscité la controverse quant à l'éventuel avantage technique que Pistorius pourrait tirer des deux prothèses qui lui permettent de courir. Mais quand on lui parle de cette polémique, il botte gentiment en touche : "L’important pour moi est de me concentrer sur ma course et de me faire plaisir" conclut-il.

Merritt, le banni fait un retour en fanfare

De son côté, l'Américain LaShawn Merritt a signé une entrée remarquée dans ces Mondiaux en réalisant la meilleure performance mondiale de l'année sur la distance avec un chrono de 44"35. Le champion olympique et du monde en titre, suspendu durant 21 mois pour trois contrôles antidopage positifs à la DHEA, avait fait son retour à la compétition il y a seulement quelques jours. Merritt a toujours clamé son innocence, estimant avoir été piégé par un médicament en vente libre visant à augmenter la taille du pénis.

Gilles Gaillard