Pinturault innerhofer hischer schladming 032012
Premier podium en Super-G pour Pinturault et Hirscher qui entourent Innerhofer | AFP - SAMUEL KUBANI

Pinturault échoue d'un souffle

Publié le , modifié le

Pour deux centièmes, Alexis Pinturault a laissé filer la victoire lors du Super-G des finales de Schladming, jeudi. Le Français signe son tout premier podium dans la discipline derrière l'Italien Christoph Innerhofer et devant l'Autrichien Marcel Hirscher. Le globe du Super-G revient à Aksel-Lund Svindal. La chute de Beat Feuz a relancé la course pour le grand globe.

Alors que Beat Feuz se retrouvait le nez dans la glace après une faute d'intérieur, la course pour le Grand globe de cristal était relancée pour le plus grand bonheur (très intériosé sur le coup) de Marcel Hirscher et, de beaucoup plus loin, d'Aksel Lund Svindal. Nul doute que, dans quelques années, Alexis Pinturault sera de la lutte pour la suprématie sur le grand cirque blanc. Après une honorable 16e place jeudi lors de la descente, le Français s'est offert son premier podium en Super-G à Schladming, pour les finales de la Coupe du monde, son sixième de la saison qui compte un succès en slalom parallèle à Moscou. Et encore, il n'est pas passé loin d'un bel exploit. "Des super-G techniques comme cela, il n'y en a pas eu beaucoup. Je savais qu'il y avait un bon coup à jouer, mais de là à aller chercher le podium... Je ne pensais pas faire deuxième, à deux centièmes! C'est magnifique", s'enthousiasme le grand espoir tricolore.

Parti avec le dossard numéro 5, Pinturault a confirmé ses multiples prédispositions sur les portions aussi bien rapides que techniques. Sur le tracé autrichien, le Savoyard a réalisé son meilleur Super-G. Jusque-là, il s'était contenté d'une sixième place Intestoder, déjà en Autriche, et d'un même rang lors de l'épreuve de Super-G du super combiné de Bansko, en février 2011. Ses deux courses de la saison 2012 s'étaient soldées par d'anonymes 27e (Beaver Creek) et 37e places (Crans-Montana). C'est dans le mur final que le skieur de Courchevel a fait la différence, repoussant tous ses adversaires à distance. Accumulant les centièmes dans le haut du parcours, l'Italien Christoph Innerhofer avait suffisamment d'avance pour conserver deux petits centièmes sur le Français à l'arrivée et repousser Marcel Hirscher à six centièmes.

Pinturault dans le Top 10

L'Autrichien est l'autre grand gagnant du jour. Comme Pinturault, il s'offre à Schladming son tout premier podium en Super-G. Mais surtout, Hirscher a repris espoir pour la course au grand globe de cristal. "Je suis vraiment content que cela ait fonctionné", a déclaré Hirscher. "J'ai skié libéré, mais je dois encore faire bien en slalom. Quelle que soit l'issue, c'est excitant !" S'il comptait au départ 135 points de retard sur Beat Feuz, il n'en possède plus que 75 dans l'aire d'arrivée. Le Suisse a chuté en milieu de parcours et ses espoirs de globe du Super-G se sont évanouis. Il avait pourtant de grandes ambitions dans le portillon de départ. La modeste 11e place alors d'Aksel Lund Svindal (16e au final), leader du classement de la Coupe du monde de Super-G avec 45 points d'avance sur Feuz et 42 sur son compatriote Didier Cuche, a finalement été sans conséquence. Comme lors de la descente la veille, ce dernier est passé à côté du dernier rendez-vous de sa carrière en Super-G.

La chute de Beat Feuz fait aussi le bonheur de Svindal, vainqueur de la descente, qui décroche son troisième globe de cristal en Super-G, le sixième à son palmarès. Ils sont désormais trois à se tenir en 199 points alors qu'il en reste 200 à empocher. Troisième larron, Svindal aura bien du mal à combler son retard et c'est donc un mano a mano qui se profile à l'horizon entre Feuz et Hirscher. Mais le skieur helvétique a peut-être raté la plus belle occasion en abandonnant dans le Super-G. Plus à l'aise dans les épreuves techniques, l'Autrichien a désormais les cartes en main.

A bientôt 21 ans, Alexis Pinturault réalise une première saison pleine de toute beauté. Avec 795 points, il fait son apparition dans le Top 10 mondial (10e). "On m'aurait dit en début de saison que j'allais faire un podium dans chaque discipline, sauf en descente, j'aurais signé tout de suite, sans y croire spécialement. Aujourd'hui, ce podium en super-G est un peu la cerise sur  le gâteau, avant d'aborder les dernières disciplines techniques", analyse-t-il. Et le plus beau reste peut-être encore à venir avec deux courses à disputer à Schladming, le géant et le slalom, ses deux disciplines de prédilection. De quoi jouer les éléments perturbateurs dans la course au grand globe…

Classement du Super-G de Schladming

1. Christof Innerhofer (ITA) 1'21"24
2. Alexis Pinturault (FRA) 1'21"26
3. Marcel Hirscher (AUT) 1'21"30
4. Matteo Marsaglia (ITA) 1'21"46
5. Benjamin Raich (AUT) 1'21"53
5. Hannes Reichelt (AUT) 1'21"53
7. Matthias Mayer (AUT) 1'21"71
8. Kjetil Jansrud (NOR) 1'21"72
9. Didier Cuche (SUI) 1'22"01
10. Ted Ligety (USA) 1'22"07
11. Görg Streitberger (AUT) 1'22"20
12. Jan Hudec (CAN) 1'22"27
13. Andreas Romar (FIN) 1'22"32
13. Didier Defago (SUI) 1'22"32
15. Romed Baumann (AUT) 1'22"38
16. Aksel Lund Svindal (NOR) 1'22"45
17. Klaus Kröll (AUT) 1'22"54
18. Max Franz (AUT) 1'22"66
19. Erik Guay (CAN) 1'23"03
20. Joachim Puchner (AUT) 1'23"06
21. Adrien Théaux (FRA) 1'23"15
22. Ralph Weber (SUI) 1'23"40
23 Stephan Keppeler (ALL) 1'23"66
24. Silvan Zurbriggen (SUI) 1'23"75
25. Peter Fill (ITA) 1'26"90
 
N'ont pas terminé: Beat Feuz (SUI), Andrew Weibrecht (USA)

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS