Thibaut Pinot portrait Tour de France
Thibaut Pinot (FDJ-Bigmat) | PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN

Pineau a aimé Pinot

Publié le , modifié le

15e à 1’24’’ de Froome au sommet de la Planche des Belles Filles, Thibaut Pinot a ravit son équipe FDJ-Bigmat. Son directeur sportif Franck Pineau a apprécié. Il fait le point sur son coureur et sur la course.

Il voulait briller sur ses terres, c’est réussi ! Thibaut Pinot habite à une quinzaine de kilomètres de la Planche et a démontré un beau potentiel dans la montée finale de la 7e étape. « Ce que fait Pinot, c’est super. C’est un gamin qui arrive. Il ne devait pas être là sur le Tour. Il faut lui laisser un peu de temps mais c’est très prometteur », dit de lui son « DS » Franck Pineau. Dans l’encadrement de l’équipe française, on n’est pas trop surpris mais il faut maintenant confirmer jusqu’à Paris.

Au départ de Belfort, Franck Pineau ne craignait pas pour Pinot mais pour les coureurs qui peinent dans les cols, surtout si la direction de course applique la mise hors course en cas de dépassement des délais. « C’est l’étape la plus dure du Tour, indique Pineau. Elle est très courte et ça va être compliqué pour les délais qui sont de trente minutes. Personne ne s’écarte car tout le monde pense passer. Ce n’est pas l’Alpe d’Huez. Mais les grupetto ne se feront pas. » Attention danger…

Quant aux leaders, Franck Pineau ne cède pas encore à la Wiggins-Mania. « Il ne faut pas enterrer Cadel Evans, lâche-t-il. Ils ne l’ont pas largué. Il va faire parler son expérience et gérer face aux Sky. Et dans les chronos il est plutôt bon. » Et un coup de Nibali en descente ? « Wiggins ne sort pas de la dernière giboulée. Si on pense que Nibali peut faire la descente, il doit le penser aussi. » A bon entendeur…