Pierre Rolland et Ryder Hesjedal
Pierre Rolland et Ryder Hesjedal lors de la 19e étape | AFP - Joël Saget

Pierre Rolland a couru "avec le cœur"

Publié le , modifié le

Pierre Rolland a été une nouvelle fois aux avant-postes une bonne partie de la journée lors de cette 19e étape entre le Bourg-d’Oisans et Le Grand-Bornand. Malheureusement pour le leader de l’équipe Europcar, il s’est fait rattraper dans la dernière montée. Un Tour qui ne sourit pas à Rolland cette année !

"Dommage, il manque la dernière montée. C’était l’étape qui me correspondait le mieux, en partant directement avec un col Hors catégorie", explique très déçu Pierre Rolland. " J’ai attaqué dès le col de la Madeleine pour rattraper Ryder Hesjedal. Cela aurait été le "Hesjedal" du Tour d’Italie. Nous aurions pu aller très loin. Mais là je me suis retrouvé vite seul", déplore-t-il.

Rolland: "Cette année, cela ne veut pas le faire"

Vainqueur à l’Alpe-d’Huez en 2011, le Français explique avoir tout donné. "J’ai fait la bataille pendant 200 kilomètres. Mais, je n’ai pas de regret. J’ai couru à ma manière avec le cœur. Cette année, cela ne veut pas le faire. C’est comme ça cela fait partie du vélo et du sport ", raconte "Pierrot".

Et quand on lui parle du maillot à pois, ce dernier n’y croit plus trop. "Honnêtement, c’était cette étape qui m’importait. Le maillot à pois serait venu naturellement. Après samedi la mission va être presque impossible pour prendre ce maillot".

Vidéo: la déception de Pierre Rolland à l'arrivée

Gilles Gaillard