Michael Phelps
Retraité des bassins depuis les JO de Londres, Michael Phelps passe énormément de temps sur les greens de golf, son autre passion | AFP - GETTY IMAGES

Phelps, le grand absent si présent

Publié le , modifié le

Commencée aux Jeux de Sydney à seulement 15 ans, la carrière de Michael Phelps s’est achevée l’an dernier à Londres sur quatre nouvelles médailles d’or olympiques. Avec un total de 22 médailles aux JO (un record), 34 aux Mondiaux (petit et grand bassin), il s’est retiré à l’âge de 27 ans. Mais des rumeurs incessantes annoncent son retour. Une chose est sûre : à Barcelone, il ne sera pas dans le bassin mondial et ne briguera aucun titre pour la première depuis Fukuoka-2001.

On a tout dit de lui. Recordman des médailles olympiques toutes disciplines confondues, recordman des médailles sur une édition de JO (8 à Pékin en 2008), recordman des titres mondiaux (26), plus grand nageur de tous les temps, Michael Phelps a pris sa retraite. Après 12 années de règne.

Depuis son arrivée au plus haut niveau, aux JO de Sydney où il prend la 5e place du 200m papillon, il a toujours été présent à chaque échéance planétaire, décrochant au minimum un titre (Fukuoka-2001), et au maximum huit (Pékin-2008). Mais la « Balle de Baltimore » en a eu assez, et après les JO de Londres, il a raccroché sa combinaison. Triple champion du monde du monde 100 et du 200m papillon, il aura un successeur à Barcelone, qui sera le premier depuis 2005 à apposer son nom sur l’une de ces épreuves. C’est donc un monstre qui manque à l’appel de ces Mondiaux de Barcelone, un homme capable d’attirer une foule immense juste sur son nom. Un trou béant que beaucoup n’estiment que momentané.

Les JO-2016 dans un coin de sa tête ?

Les rumeurs d’un possible retour, notamment pour viser les Jeux Olympiques de Rio en 2016 (il sera alors âgé de 31 ans), reviennent régulièrement à la surface. En juin dernier, Ryan Lochte, son successeur dans la sélection américaine, déclarait : "Je pense que nous savons tous désormais qu’il va revenir. Je ne pense pas que ce soit une vraie surprise. C’est juste la question de savoir quand il sera de retour à l’entraînement." Si Phelps revient dans un bassin, ce sera forcément avec son entraîneur de toujours, Bob Bowman. Le nouveau coach de Yannick Agnel nie jusque-là cette possibilité : "Je pense que je serai le premier à le savoir, et je ne sais rien." Les deux hommes sont restés en contact presque quotidien, et le technicien savoure par procuration la vie de son ancien élève : "Il joue beaucoup au golf, et je pense qu’il se sent très bien. C’est quelque chose de très important pour moi, parce qu’il a vécu quatre dernières années très dures, très difficiles pour lui." Mais Bowman estime qu’en cas de retour, son choix devrait se porter sur les relais, et le 100m et 200m nage libre. "Il pourrait être compétitif sur ces épreuves".

Et pendant que les rumeurs naviguent allègrement, Michael Phelps se tient loin de tout ça. Il laisse faire, ce qui entretient un peu plus l’attente et sa légende. A Barcelone, cet été, il ne sera pas là. Mais à Kazan, lors des prochains Mondiaux en grand bassin en 2015 ?