Michael Phelps
Michael Phelps |

Phelps est de retour

Publié le , modifié le

Trois ans après son triomphe aux Jeux olympiques de Pékin, l'Américain Michael Phelps est de retour en Chine pour les championnats du monde de Shanghai qu'il aborde avec une motivation et l'envie retrouvée. Histoire de faire oublier les deux dernières en demie-teinte, et , et avec l'ambition de préparer au mieux les Jeux olympiques de Londres en 2012, qui seront sa dernière grande compétition internationale.

Phelps , 14 titres olympiques et 22 mondiaux en grand bassin au compteur, sera très attendu à Shangai où il nagera dès lundi le 200 m libre, une course qu'il affectionne et sur laquelle il avait été battu par l'Allemand Paul Biedermann aux championnats du monde en 2009. Il aura donc évidemment à coeur de prendre sa revanche. "Je déteste perdre. Alors être de nouveau dans l'eau face à quelqu'un qui m'avait infligé une belle défaite en 2009, ça va être sympa", a déclaré le sprinteur de Baltimore, preuve qu'il a retrouvé le désir d'en découdre.

Michael Phelps , un temps lassé par la natation au point de devoir se faire "pousser dans l'eau" par son entraîneur Bob Bowman, dit avoir retrouvé la forme et la motivation qui lui ont fait défaut ces deux dernières années. Le nageur le plus doué de sa génération s'est "repris en main" et s'est remis sérieusement au travail depuis neuf mois avec l'ambition de briller à Londres. "J'ai fait des progrès cette année, j'ai franchi des étapes (...) Je suis en avance sur le programme que je m'étais fixé et cette semaine va être un véritable test pour voir ce que mon corps pourra gérer l'an prochain". "Cette compétition est le début de la préparation pour les JO, a confirmé son inséparable entraîneur.  

Phelps , que l'on dit moins dominateur que par le passé, a "allégé" son programme pour ces championnats du monde en faisant une croix sur le 400m 4 nages, une course très exigeante. Il s'alignera tout de même sur 200m nage libre, 100 et 200m papillon, 200m 4 nages et les trois relais, soit la possibilité d'ajouter sept titres mondiaux à son palmarès. "Ça va être une semaine difficile mais je pense que je suis dans la meilleure position possible pour concourir après ce qui s'est passé ces deux dernières années", a-t-il dit. "Je suis dans une bien meilleure forme que l'an dernier (...) Ça a été une année frustrante mais je me sens maintenant en confiance." Et l'envie, à l'approche d'un grand événement mondial, semble être revenue comme par magie. "Je me sens bien dans l'eau et je suis prêt à y aller. Je suis fatigué de rester assis à l'hôtel...Je suis pressé de plonger dans l'eau."

Malgré l'abandon des combinaisons en polyuréthane, qui ont permis aux nageurs de battre 43 records du monde en 2009 à Rome, Phelps  pense que certains records peuvent tomber à Shanghai. "Beaucoup de records sont très élevés mais je pense que certains restent atteignables et peuvent être battus."
Ce sera sans doute aussi une motivation supplémentaire pour le nageur de 26 ans qui a retrouvé le goût de l'effort.