Jean-Christophe Péraud
Jean-Christophe Péraud | Maxppp

Péraud: "Il va falloir que ça aille"

Publié le , modifié le

Jean-Christophe Péraud avait la mine des mauvais jours ce matin, au lendemain de sa lourde chute. Au moment d’aborder la première étape de montagne, le leader d’AG2R prenait le départ avec de nombreuses contusions.

« Après une chute, cela ne va jamais très bien. C’est une course à étapes, il faut faire avec. Peu après avoir franchi la ligne d’arrivée, Péraud a été pris en charge par le médecin, et si les plaies sont nombreuses, le coureur ne souffre que de contusions, « rien de particulier », comme il dit. Et il sait qu’il n’a pas le choix, « il va falloir que ça aille », a-t-il lancé, un brin désabusé. « Il faudra que les jambes soient là, car il y a la Planche des Belles Filles ce soir, et ce sera le premier test sur ce Tour », a indiqué Péraud.

Si le dossard N.71 a perdu plus de deux minutes, c’est déjà terminé pour son coéquipier Hubert Dupont qui a dû abandonné après la grosse chute intervenue la veille. Il souffre de deux fractures (radius et vertèbre lombaire), ainsi que d'une entorse à une cheville. « C’est décevant. On perd un coureur très important, dieu sait que l’on en aurait eu besoin, mais c’est le vélo, et les aléas du sport. C’est d’ailleurs plus lui qui m’a remonté le moral… », a déclaré le leader de l’équipe.

Malgré ces deux mauvaises nouvelles, tout n’est pas totalement sombre pour l’équipe de Vincent Lavenu.  « Il reste encore Nico (roche) qui est encore bien placé au général, qui n’a pas trop perdu de temps, donc c’est une bonne chose », a conclu Péraud.

Romain Bonte