Muffat et Pellerin
Camille Muffat et son entraîneur Fabrice Pellerin | AFP - JEFF PACHOUD

Pellerin et Muffat ont fait "un travail remarquable"

Publié le , modifié le

Le directeur technique national de la Fédération française de natation, Lionel Horter, a soufflé le chaud et le froid sur Fabrice Pellerin, l'entraîneur de Camille Muffat. Dans un premier temps, il a indiqué que Pellerin ne s'exprimera "probablement plus" jusqu'à la fin des Mondiaux-2013 avant toutefois de souligner le "travail remarquable" effectué par le binôme. Un travail récompensé par une médaille de bronze pour la Niçoise sur le 200m nage libre.

Camille Muffat et Fabrice Pellerin ne rentreront pas bredouille de Barcelone. La nageuse a arraché le bronze sur le 200m nage libre. Une maigre consolation après la désillusion sur le 400m nage libre (7e de la finale, alors qu'elle était championne olympique de la distance) et les secousses qui ont accompagné le début des Mondiaux. Entre les déclarations de son entraîneur sur son agent et donc cette finale ratée, Camille Muffat n'a pas été épargnée. Afin de la protéger, Lionel Horter, a indiqué mercredi que Pellerin, allait rester discret jusqu'à la fin des Mondiaux. "On en a discuté hier (mardi), il (Pellerin) ne s'exprimera probablement  pas ou plus cette semaine. C'est une liberté qu'on ne peut pas lui refuser. C'est une liberté que je lui reconnais", a dit le DTN. Horter a ajouté que Pellerin et lui-même avait parlé des raisons liées à ce refus de s'exprimer. 

Orgueil

Peu après il a aussi félicité le duo pour leur faculté à rebondir. "On a déjà vécu des situations où un nageur ou une nageuse explose, perd  son titre et sort complètement de la compétition au risque de perturber le  groupe et parfois en le perturbant. Ca n'a pas du tout été le cas. Les 2 jours  qui ont précédé cette course (200 m libre mercredi) ont été remarquables de ce  point de vue-là. Camille et Fabrice on fait leur travail de manière  remarquable", a indiqué Horter. Selon le DTN, Muffat "s'est comportée exactement comme elle a toujours été" après son fiasco en finale dimanche sur 400 m libre (7e). "Il n'y a eu aucune différence notable et c'est ça le plus remarquable".  Horter s'est félicité de "la belle réaction d'orgueil" de la nageuse. "C'est la marque d'une grande championne. Ce qui s'est passé dimanche était très difficile à vivre pour elle et pour Fabrice. En deux jours, se battre et aller au bout d'elle-même pour monter sur le podium, c'est intéressant". 

La finale du 200m nage libre

Camille Muffat, entre joie et déception

Voir la vidéo SGV Sport

Voir la vidéo SGV Sport

Voir la vidéo SGV Sport