Gabriella Papadakis Guillaume Cizeron
Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron | JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Nathalie Péchalat: "Un bon couple en chasse un autre"

Publié le , modifié le

Désormais retraitée, Nathalie Péchalat a estimé qu'il y avait beaucoup de talents en France, malgré "le tout petit vivier" de patineurs. La médaillée de bronze mondiale 2014 en danse, estime ainsi que Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron peuvent prétendre à un titre lors des Mondiaux-2015 de patinage artistique qui débutent mercredi à Shanghai.

Que diriez-vous des jeunes danseurs Gabriella Papadakis et Guillaume  Cizeron ?
Nathalie Péchalat: "Gabriella est une fille assez énergique et lui c'est le calme plat, il  ne parle pas beaucoup, pas très fort ! Sinon, quand je les regarde patiner, ce  que je vois surtout c'est qu'on ne voit pas les patins, je parle surtout du  programme libre. C'est léger, c'est intense, c'est un patinage inspiré. C'est  juste de la danse. On ne voit pas les éléments techniques, on ne voit pas les  difficultés. C'est agréable à regarder, y compris pour les experts. On se  laisse vraiment embarquer dans leur histoire, c'est la grande force de leur  programme. C'est assez rare. Il y a très peu de programmes qui ont atteint ce  niveau-là".
   
Peuvent-ils gagner le titre mondial ?
NP: "Je pense que c'est possible. J'irai même plus loin: je pense que ça  serait mérité. Déjà, il faut patiner. Je pense qu'ils ne peuvent pas gagner la  short danse (programme court) mais le libre largement".
   
La France a toujours brillé en danse sur glace...
NP: "On se barre (avec Fabian Bourzat, son partenaire), et ils arrivent ! Il  y a un tout petit vivier en France, c'est hallucinant qu'on arrive toujours à  sortir un couple de danse qui est sur le haut du panier avec un si petit  vivier. Ca veut dire qu'en France, il y a du talent et beaucoup ne sont pas  détectés. Il y a beaucoup de talent parce que ça fait partie de notre culture  de la danse, de l'expression. Il y en a toujours un qui s'en sort mais on  pourrait en avoir beaucoup plus. Les patineurs étrangers savent qu'en danse sur  glace, il faut toujours compter sur un couple français. Un bon couple en chasse  un autre, c'est une tradition".

AFP

Patinage