Papadakis-Cizeron lors du programme libre des Championnats du monde 2018
Papadakis-Cizeron lors du programme libre des Championnats du monde 2018. | ROBERTO BREGANI/EPA/Newscom/MaxPPP

Mondiaux de patinage : 3e sacre pour Papadakis-Cizeron avec un nouveau un record du monde

Publié le , modifié le

Gabriella Papadakis et Guilllaume Cizeron remportent, ce samedi, un troisième titre de champion du monde avec un nouveau record du monde (207.20 points). Le couple français a survolé la sonate au "clair de lune" de Beethoven. Ils récupèrent ainsi le titre qu’ils avaient laissé filer l’an passé au duo canadien Tessa Virtue / Scott Moir.

Ils patinent sur une autre planète. Après avoir pris la première place du programme court, hier, en réalisant déjà un record du monde (83.73 points), les Français ont une nouvelle fois plané sur le programme libre, battant  le record du programme libre (123.47 points) et celui du programme total (207.20 points). Ils terminent devant les Américains Hubbell/Donohue (196,64 points) et le couple canadien Weaver/Poje (192,35 points). À noter l'absence du couple canadien  Virtue et Moir champion olympique 2018 et champion du monde 2017.

Pour retrouver la première place qu'ils ont occupée en 2015 et 2016, les Français ont réalisé un sans-faute lors de leurs deux passages, en ayant une synchronisation millimétrée, tout en évoluant très proche. Voici la vidéo de leur programme libre.

Papadakis et Cizeron concluent sur la plus belle des notes l'hiver qui les a vus devenir les premiers danseurs à dépasser la barre des deux cents points, et tout au long duquel ils ont volé de record du monde en record du monde. Ils se sont même approprié pour la première fois vendredi celui de la danse courte (83,73), jusque-là propriété de Virtue et Moir (83,67), dont on attend l'officialisation de la retraite.

Un palmarès de grande envergure 

Seul accroc, mais de taille, la mésaventure vestimentaire vécue par les patineurs clermontois lors de la danse courte des JO 2018, quand le haut de la robe de Papadakis s'est décousu et dégrafé dès les premiers instants de leur prestation. Un incident qui les a empêchés de se battre à armes égales pour l'or olympique.

Reste qu'à seulement 22 ans pour elle et 23 ans pour lui, leur palmarès est déjà riche d'une médaille d'argent olympique, trois couronnes mondiales, quatre européennes (2015-2018), ainsi que d'une médaille d'argent mondiale (2017). Dans l'histoire du patinage français, seul le couple formé par Andrée et Pierre Brunet compte plus de sacres mondiaux, quatre précisément, conquis entre 1926 et 1932.
 

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu

Patinage