Julia  Lipnitskaia
La nouvelle étoile russe Julia Lipnitskaia | DAVE SANDFORD / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Lipnitskaia, la jeunesse au pouvoir

Publié le , modifié le

La jeune russe Julia Lipnitskaia, 15 ans, a fait des étincelles samedi dans le programme libre pour remporter le Skate Canada, son premier succès en Grand Prix de patinage artistique au niveau senior. La championne du monde junior 2012, 2e à l'issue du programme court, a réalisé un libre quasi parfait pour s'adjuger à Saint-John (Nouveau-Brunswick) la deuxième des six étapes du Grand Prix devant la Japonaise Akiko Suzuki, son aînée de 13 ans, et l'Américaine Gracie Gold, leader après le court. Chez les messieurs, le Canadien Patrick Chan a assumé son rôle de favori pour remporter l'épreuve pour la quatrième fois, sans patiner à son meilleur niveau malgré deux quadruples sauts.

Il a devancé les Japonais Yuzuru Hanyu et Nobunari Oda, qui -comme Suzuki  chez les dames- ont confirmé la bonne tenue du patinage artistique nippon à 100  jours des JO, une semaine après les succès de Tatsuki Machida et Mao Asada au  Skate America. "J'étais nerveux, a admis Chan. C'était dur de rester positif avant de  monter sur la glace." Lipnitskaia a démontré que la valeur n'attend point le nombre des années et  s'est positionnée en médaillable en vue de Sotchi après avoir amélioré de onze  points son meilleur score final (198,23 pts), finissant son programme libre sur  la musique de "La Liste de Schindler" sous une ovation debout. Lipnitskaia et Suzuki ont chacune réussi sept triples sauts mais la Russe a  réalisé les combinaisons les plus difficiles, notamment un triple lutz-triple  boucle piquée en ouverture.

"Je ne pensais pas vraiment pouvoir gagner mais je suis contente de la  tournure des événements", a dit l'adolescente, qui s'était déjà fait remarquer  l'an dernier en Grand prix en prenant la 2e place de la Coupe de Chine et la 3e  au Trophée Bompard. Elle avait toutefois dû déclarer forfait pour la finale, en  raison d'une commotion cérébrale. En danse sur glace, Tessa Virtue et Scott Moir ont remporté l'épreuve pour  la cinquième -et peut-être dernière- fois, devançant leurs compatriotes  canadiens Kaitlyn Weaver et Andrew Poje. Les champions olympiques en titre  devraient raccrocher à la fin de la saison, après les JO de Sotchi, où ils  batailleront encore avec les Américains Meryl Davis et Charlie White.

Chez les couples, les inattendus Italiens Stefania Berton et Ondrej Hotarek  n'ont gagné aucun des deux programmes mais ont décroché leur premier succès en  Grand Prix, de trois fois rien. Seulement 5e du Skate America il y a une semaine, ils ont devancé de 0,15  point les Chinois Sui Wenjing/Han Cong. Les Canadiens Meagan Duhamel et Eric  Radford, médaillés de bronze des derniers Mondiaux, se sont contentés de la 3e  place. Ces trois couples se tenaient en seulement un demi-point à l'issue du  programme court.

AFP