Florent Amodio
Florent Amodio | AFP - DAVE SANDFORD

Le podium s'éloigne pour Amodio, pas pour Joubert

Publié le , modifié le

La première journée des championnats du monde de patinage à London (Canada) n'a pas sourit à Florent Amodio. Le vice-champion d'Europe 2013 a lourdement chuté et a fini à la 10e place du programme court dominé par le Canadien, Patrick Chan. L'autre Français, Brian Joubert a lui terminé cinquième avant le programme libre de vendredi. En couple, Vanessa James/Morgan Ciprès ont terminé 8e du programme court.

A l'issue du programme court masculin, le camp français a encore un espoir de podium. Pas vraiment celui qu'on attendait. En effet, des deux engagés, Florent Amodio et Brian Joubert, c'est l'aîné qui a le mieux tiré son épingle du jeu en terminant 5e d'un programme court survolé par Patrick Chan devant son public canadien survolté. Le double champion du monde en titre et grand favori, a récolté 98,37 points, loin devant le Kazakh Denis Ten et un autre Canadien, Kevin Reynolds. Brian Joubert a pris lui la 5e place (84,17 points) et affiché une belle motivation.

"Les petits jeunes qui arrivent connaissent ce que j'ai connu il y a 10 ans, l'inconscience. Moi je retrouve cette envie de jouer, de prendre des risques. Mais comparé à eux, moi je suis plus en fin de carrière", a expliqué le patineur de 28 ans qui raccrochera après les jeux Olympiques dans un an à Sotchi. "Au fond de moi, tous ces jeunes m'impressionnent mais je sais que je peux les battre quand même. Il faut que le programme libre soit très bon. J'ai fait 4e l'an passé, si je peux avoir un podium ce serait bien", a poursuivi Joubert.

Inattention

Cet espoir de podium s'est envolé pour Florent Amodio, seulement 10e à l'issue du programme court en raison d'une lourde chute due à de l'inattention. Une erreur d'autant plus dommageable qu'elle est survenue à quelques secondes de la fin de son programme alors qu'il s'apprêtait à réaliser une pirouette. Le champion d'Europe 2011 et vice-champion d'Europe 2013, blessé au dos avant ces Mondiaux, ne s'est pas exprimé à la fin de sa prestation, il a laissé Didier Gailhaguet, le président de la Fédération française des Sports de Glace, prendre sa défense : "Florent ne s'est pas assez entraîné pendant toute une période pour une raison de blessure, il a pris du retard. Il n'est pas au meilleur de sa forme ici. On fait avec. La dernière chute est une faute d'inattention". ". Il a fait l'expérience d'arriver ici avec un retard d'entraînement. Il faudra qu'on repense la planification pour l'année prochaine", a assuré le président.

Un couple d'avenir

En couple, Vanessa James et Morgan Ciprès, associés depuis seulement 2 ans et demi, ont encore nourri les espoirs tricolores d'avoir un couple médaillé pour les prochaines échéances après leur 8e place lors du programme court. Les Frenchies ont totalisé 60,98 points dans la ville de l'Ontario, à 15 points des leaders, les Russes Tatiana Volosozhar et Maxim Trankov. "Ils sont beaux comme des astres", a lancé le président de la Fédération française des sports de glace, Didier Gailhaguet, très satisfait d'un duo, en qui il a cru contrairement à "beaucoup d'experts internationaux".

Parmi eux, un maître de la discipline, l'Allemand Ingo Steuer, entraîneur du couple allemand quadruple champion du monde, Aliona Savchenko/Robin Szolkowy. "Il nous a dit qu'on n'était pas fait pour patiner ensemble", raconte Ciprès, 21 ans. "Et il a ajouté: +prouvez-moi le contraire+. C'est une fierté pour nous aujourd'hui. Aux Euros, ils nous a dit qu'on avait beaucoup progressé et qu'on devait continuer". Pour Gailhaguet, nul doute que ce couple sera médaillé mais "pas là, c'est encore trop tôt".

Vidéo: fortunes diverses pour Joubert et Amodio

Voir la video
 

RETROUVEZ EN DIRECT SUR FRANCETV SPORT LE PROGRAMME LIBRE DANS LA NUIT DE VENDREDI A SAMEDI