La Française Laurine Lecavelier
La Française Laurine Lecavelier | AFP - Vladimir Pesnya / Sputnik

La patineuse Laurine Lecavelier contrôlée positive à la cocaïne

Publié le , modifié le

A 23 ans, la patineuse française Laurine Lecavelier aurait été contrôlé positive à la cocaïne le 28 septembre dernier lors du Masters de patinage à Villars de Lans. Selon nos informations, des traces de cette substance auraient été trouvées dans ses urines, ce qui semble indiquer que la prise n'a pas été effectuée le jour de la compétition. Elle risque 4 ans de suspension, mais si elle prouve que la prise a eu lieu hors compétition, la durée de la suspension pourrait être de 3 mois à 2 ans.

C'est un nouveau coup dur pour le patinage français. Après les accusations de harcèlement sexuel à l'encontre de Morgan Ciprès, Laurine Lecavelier a été contrôlé positive à la cocaïne en septembre dernier. Cinquième des championnats d'Europe en 2017 et 2019, la patineuse de 23 ans s'est vu notifier fin octobre son contrôle positif, qui aurait été effectué le 28 septembre au Masters de Villars de Lans. 

Selon nos informations, des traces de cocaïne auraient été trouvées dans l’échantillon urinaire. Cela semble indiquer que la prise n’a pas été effectuée le jour de la compétition. Un élément qui pourrait alléger la sanction, car la cocaïne, dont le temps d'élimination dans l'organisme est de 48h en général, n'est considérée comme un produit dopant que lorsque la prise se fait le jour de compétition. La patineuse risque actuellement 4 ans de suspension. Mais si elle prouve une prise hors compétition, la sanction tombe de 3 mois à 2 ans de suspension.

Elle ne fait pas partie de la liste de la Fédération française des sports de glace pour le prochain championnat d'Europe, fin janvier à Graz.

Patinage