Papadakis et Cizeron

Internationaux de France : Papadakis et Cizeron remportent la danse libre et écrasent la concurrence

Publié le , modifié le

Après avoir battu leur record du monde du programme court vendredi, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont de nouveau brillé ce samedi aux Internationaux de France à Grenoble. Le couple français a régné sur la danse libre avec un programme innovant. Et par conséquent, les quadruples champions du monde ont glané aisément le score cumulé.

Ce n'est que la rentrée, mais Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron sont déjà au sommet. Ou plutôt, ils restent au sommet. Les quadruples champions du monde et quintuples champions d'Europe ont régné avec facilité sur les Internationaux de France. Déjà impérial vendredi sur le programme court, où il a battu son propre record du monde, le couple français a étincelé sur la danse libre ce samedi. Et il a écrasé la concurrence, l'emportant avec une note de 133,35. Soit neuf points de plus que le deuxième duo, les Américains Madison Chock et Evan Bates (également leur partenaires d'entraînement). Leurs performances leur offrent aussi la victoire au score cumulé (222,24, soit 20 points d'avance sur les Américains). En revanche, ils n'ont pas battu le record du monde de la danse libre et du général. 

à voir aussi Internationaux de France : Papadakis et Cizeron dominent la danse rythmique, avec un record du monde à la clé Internationaux de France : Papadakis et Cizeron dominent la danse rythmique, avec un record du monde à la clé

Pour la première fois, les deux patineurs de 24 ans ont présenté leur nouveau programme libre,  sur la chanson « Find Me » du rappeur canadien Forest Blakk, mixé et arrangé avec une composition du musicien islandais Olafur Arnalds. Le choix de la composition est inédit. Une musique lancinante, avec un slam en anglais, et pleine de poésie. La légèreté de la mélodie s'est transposée sur la glace. "Ca nous tenait à cœur de patiner sur des mots et de les retranscrire en mouvements", a expliqué la Française.

Tout au long de la musique, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont brillé par leur fluidité et leur aisance. "Pour nous, cette chanson c'est l'idée de deux âmes connectées, l'idée abstraite de se rechercher et se retrouver", a confié Cizeron. Sur la glace, cette conception s'est bien vue. Le duo n'a fait qu'un. Beaucoup de leurs mouvements ont été classés niveau 4 par les juges internationaux, soit le niveau le plus élevé possible. S'ils n'ont pas battu leurs records du monde établie aux Mondiaux en mars dernier, les deux Français prouvent encore une fois qu'ils sont seuls au monde. Les programmes, court et libre, sont bien ficelés et brillent d'ingéniosité. De bon augure avant les Championnats d'Europe en janvier prochain. 

Aymoz performe en solo

Comme vendredi, le couple tricolore n'a pas été le seul à se montrer. Kevin Aymoz, qui a décroché la troisième place hier au programme court, s'est classé deuxième en danse libre. Le patineur licencié à Grenoble, qui a fondu en larmes, a réalisé sa meilleure prestation personnelle et obtenu un total de 172,14 points. Cette prestation de haut vol lui permet de finir troisième des Internationaux de France. Nathan Chen, double champion du monde, l’emporte largement devant le Russe Alexander Samarin.

Patinage