Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron
Les français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron | Toshifumi KITAMURA / AFP

Grand Prix de Nagoya : Papadakis et Cizeron améliorent leur record du monde

Publié le , modifié le

En cette saison olympique (JO de Pyeongchang du 9 au 25 février2018), Gabriella Papadakis et Giullaume Cizeron n'en finissent plus de repousser leurs limites. Samedi, ils ont remporté le Grand Prix de Nagoya (Japon) en établissant un nouveau record du monde en danse sur glace (202,16 points). Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, c'est également la première fois que le couple français dominent leurs rivaux N.1, les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir (199,86 pts).

Jusque-là, le duo français n'avait jamais battu le tandem canadien depuis que ce dernier a fait son retour à la compétition l'hiver dernier. Papadakis et Cizeron s'étaient inclinés face aux champions olympiques 2010 et vice-champions olympiques 2014 lors de leurs trois compétitions communes la saison passée.

"Aujourd'hui, ils sont capables de délivrer deux excellentes performances à un moment crucial, une répétition à petite échelle de la prochaine et ultime confrontation entre les deux couples (aux JO-2018). C'est une grande satisfaction", a déclaré à l'AFP leur entraîneur Romain Haguenauer. "Battre Tessa et Scott en danse courte (jeudi) alors qu'ils avaient toujours été nettement battus, c'était déjà une très grande victoire pour Gabriella et Guillaume", a-t-il ajouté.

Un résultat de bon augure pour les JO 2018 d'autant que Papadakis et Cizeron ont battu les Canadiens dans le court et le libre. Ils finissent avec une marge assez conséquente de 2.30 pts. La dernière victoire française en Grand prix remonte à 2008 avec le couple Delobel-Schoenfelder. C'était ...en Corée du Sud.

VIDEO : Le programme libre de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Chez les dames, la toute jeune Russe Alina Zagitova a remporté à quinze ans seulement la prestigieuse finale du Grand Prix de patinage artistique. Avec un total de 223,30 points, la championne du monde juniors en titre confirme son entrée fracassante dans la cour des grands. Pour son premier hiver en seniors, Zagitova a également raflé ses deux premiers Grand Prix avant la finale. Même en l'absence de la reine Evgenia Medvedeva, invaincue depuis deux ans mais touchée au pied droit, la Russie, dont le sort individuel des sportifs pour les JO-2018 est désormais entre les mains du CIO, signe un doublé: Maria Sotskova se classe deuxième (216,28). La Canadienne Kaetlyn Osmond, vice-championne du monde 2017, en tête après le programme court, complète le podium (215,16).

Avec AFP

Xavier Richard @littletwitman

Patinage