Florent Amodio
Nouvelle chute pour Florent Amodio | AFP - Jacques Demarthon

Bompard: Amodio craque sur le libre

Publié le , modifié le

Florent Amodio a pris un sérieux coup sur la tête avec un programme libre catastrophique à 3 mois des jeux Olympiques où le Canadien Patrick Chan sera ultra favori après ses exploits lors du Trophée Bompard, samedi à Paris.

Chan, 22 ans, et triple champion du monde en titre, a établi un nouveau record mondial de points en obtenant 196,75 points avec son programme libre. Il a été impressionnant tant dans la qualité technique - deux quadruples sauts dont un placé en combinaison avec un triple saut - que artistique. Le record de  points sur un libre n'avait plus été amélioré depuis avril 2011 et les Mondiaux (Chan lui-même avec 187,96 pts). Le phénomène canadien avait déjà marqué l'histoire vendredi avec le  meilleur total sur un court (98,52). Il s'impose avec un total de 295,27 points.

Amodio, lui, n'a pas fait mieux que 191,13 points, ce qui lui vaut de  terminer 7e. Le champion d'Europe 2011 n'a pas réussi à passer ses deux "quads"  sur son programme libre (117,48). Il n'a fait que 3 tours sur le premier et a lourdement chuté sur le second. La suite a été désastreuse.  "On a bien vu que ce programme était une catastrophe. Je vais être droit,  je regarde les choses comme elles sont. Il y avait énormément de bien dans le  programme court (vendredi), je vais rester là-dessus. Le long était une cata",  a reconnu Amodio, marqué par sa prestation.

Amodio coince toujours sur le "quad"

Amodio a buté sur ce fameux "quad", la plus grosse difficulté technique indispensable pour rivaliser aux JO-2014 (6-23 février). Une quasi obsession qui devient un frein sérieux alors qu'il a déjà perdu beaucoup de temps. Il a  fini par quitter en juin son coach depuis 3 ans en Russie, Nikolai Morozov, et ne travaille que depuis le 5 septembre à Paris avec son nouvel entraîneur Shanetta Folle, secondée par la Française Katia Krier. "Il faut banaliser ce quad. Il manque de régularité dans le travail  dessus", a souligné Krier évaluant à 2 mois le retard pris par Amodio. La question est désormais de savoir s'il reste encore assez de temps pour  arriver performant aux Jeux de Sotchi.