patinage Mao Asada 032010
Mao Asada | AFP

Asada sacrée championne du monde

Publié le , modifié le

Après avoir établi un nouveau record lors de son programme court hier, Mao Asada est devenue championne du monde de patinage artistique à l'issue du programme libre. C'est la troisième fois de sa carrière qu'elle conquiert l'or mondial après 2008 et 2010. C'est aussi une petite consolation après sa grande déception olympique, à Sotchi, où elle avait totalement raté son programme court. Avec 216.69 points, elle devance la Russe de 15 ans, Julia Lipnitskaia (207.50) et l'Italienne Carolina Kostner (203.83), déjà en bronze à Sotchi.

C'est l'heure de la revanche. Profondément déçue par sa 6e place et surtout son catastrophique programme court, Mao Asada a rebondi de très belle manière chez elle, au Japon, en redevenant championne du monde. Championne d'Europe peu avant les JO, Julia Lipnistkaya rêvait de devenir l'héroïne des Jeux de Sotchi en conquérant l'or, à seulement 15 ans. Mais elle s'est fait voler la vedette et l'or par sa compatriote Adelina Sotnikova. En devenant vice-championne du monde à Saitama, elle prouve qu'elle se préparer un futur somptueux.

Ses larmes avaient ému à Sotchi. Un mois et demi après, elle les a oubliées. Devant son public, Mao Asada est devenue championne du monde de patinage artistique avec la manière. Après avoir atteint les 78.66 points lors de son programme court, établissant un nouveau record, la patineuse de 23 ans n'a pas faibli lors du programme libre. Elle y a réalisé la meilleure performance de la compétition, avec un score de 138.03 points.

Ce n'est pas le cas de celle qui la talonnait après le court, l'Italienne Kostner, qui s'est écroulée lors du libre. La médaillée de bronze à Sotchi, qui comptait moins d'un point et demi de retard sur la Japonaise, a lourdement trébuché pour finir à moins de 13 points, perdant du même coup sa seconde place au profit de la Russe Lipnitskaia. La championne d'Europe en titre, du haut de ses 15 ans, a comblé ses trois points de retard sur la Transalpine pour lui passer devant et s'emparer d'une belle médaille d'argent. Mais elle finit tout de même à plus de neuf points de la nouvelle championne du monde.

Kostner est tombée lors de son Bolero de Ravel, avortant aussi une  combinaison. Championne du monde en 2012, elle a glané sa 5e médaille mondiale. La Française Maé Bérénice Méité a été en grands difficultés sur le  programme libre et termine 15 e au final (158,72).