Tour de France Peloton
Le peloton du Tour file vers la Méditerranée | LIONEL BONAVENTURE / AFP

Pas une simple étape de transition

Publié le , modifié le

En ce 14 juillet, le Tour de France prend la direction de la Méditerranée. La 13ème étape du Tour entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et le Cap d'Agde a l'allure d'une longue procession pour rejoindre la côte méditerranéenne. Mais dans les 217 km de l'étape, entre Drôme, Vaucluse et Gard, les favoris devront rester concentrés pour éviter les bordures sur le littoral et les sprinteurs s'accrocher dans le Mont Saint-Clair (Km 194) pour espérer avoir une chance de l'emporter.

A suivre l'étape en direct sur le site

Le parcours: Souviens toi La Grande Motte 2009

Dans les bosses qui ont conclues les premières étapes, dans les cols, dans les descentes, sur tous les terrains on a défie la Sky. Rien n'a marché. Alors pourquoi ne pas tenter un coup de bordure dans la dernière partie de l'étape? Les experts de ce genre de tentatives vont trouver un terrain propice pour désarçonner Wiggins. C'est sensiblement sur les mêmes routes qu'en 2009, vers La Grande Motte, 29 coureurs dont Armstrong, avaient profité du vent de côté pour fausser compagnie au reste du peloton permettant au coureur américain de distancer des adversaires tels que Contador, Schleck ou... Wiggins! Si la Liquigas ou la BMC adeptes des conditions de courses venteuses avaient la bonne idée de tenter quelque chose, l'étape pourrait prendre une autre dimension. Pour la victoire, le Mont Saint-Clair (1,6 km à 10,2% de pentes moyennes) dont le sommet se situe à 23 kilomètres de l'arrivée devrait jouer un rôle prépondérant. Cavendish et Greipel ne basculeront certainement pas avec les meilleurs.

Coureurs à surveiller: Sagan et les Français ?

Alors si Cavendish et Greipel ne passent pas la bosse, qui pour régler un hypothétique sprint massif? Un nom sera sur toutes les lèvres: Peter Sagan. Le Slovaque, très bon puncher, sera avec les meilleurs à 23 kilomètres de l'arrivée. A son équipe la Liquigas de faire le travail pour ramener à la raison les échappées. Car en ce jour de Fête Nationale, les coureurs français devraient tenter leur chance pour remporter une victoire de prestige.

Le chiffre: 4

Si Peter Sagan remporte cette 13ème étape, il portera son total de victoires sur le Tour à 4. Ces dernières années, seuls Canvendish, Armstrong ou encore Pettachi ont réussi ce genre de performance. C'est dire le talent du jeune coureur de la Liquigas. Avec encore une semaine de course, il pourrait même emporter un cinquième bouquet et marquer l'Histoire de la Grande Boucle.

L'anecdote: Jalabert porte-parole du peloton

La dernière fois que le Tour est arrivé au Cap d'Adge, il y est arrivé avec deux heures de retard sur l'horaire prévue. C'était le 24 juillet 1998, 12ème étape du Tour 1998 de triste mémoire. Excédés par les méthodes d'investigation, les descentes de police dans les hôtels, les coureurs mettent pied à terre au départ de Tarascon-sur-Arriège, sous la houlette de Laurent Jalabert. L'étape s'élance quand même après de longs pourparlers avec le directeur du Tour de l'époque, Jean-Marie Leblanc. Le champion de France tentera même sa chance en s'échappant avec son petit frère Nicolas et le Néerlandais Bert Voskamp. Mais ils ne pourront empêcher un sprint massif au Cap d'Adge remporté par le bouillant sprinteur belge, Tom Steels.