Richard Gasquet
Richard Gasquet trop juste face au Serbe Djokovic | AFP - Thomas Coex

Pas de "Djoker" pour Gasquet

Publié le , modifié le

Il espérait réaliser l'exploit devant le public du court Philippe Chartier mais Richard Gasquet (N.13) n'a pas fait le poids face à Novak Djokovic (N.2) en huitièmes de finale de Roland-Garros. Le Bitterois s'est incliné en trois sets 6-4, 6-4, 6-2 et 1h47 de jeu prolongeant ainsi la belle série d'invincibilité du Serbe. Ce dernier n'est désormais plus qu'à une victoire du record de John McEnroe (42 succès consécutifs).

C'est un peu l'homme à abattre de ces Internationaux de France. Mais comme beaucoup d'autres avant lui, Richard Gasquet a échoué à faire chuter Novak Djokovic. Sur un Central bondé et inondé par un franc soleil, le Serbe a pris le match à son compte sans tarder. Il a en effet breaké son adversaire dès le premier jeu, donnant ainsi le ton de la rencontre. "Djoko" a ensuite imprimé son rythme et, en dépit de jolis coups et de quelques belles montées au filet, Gasquet n'a pas pu refaire son retard (6-4). Idem dans la seconde manche (6-4). Le Bitterois a bien tenté de résister mais en vain. Un nouveau break à 3-3 a en effet éloigné encore un peu plus ses espoirs. Solide sur son service (70%), intraitable sur les retours et coriace en défense, Djokovic n'a eu, lui, que peu de déchets dans son jeu (15 fautes directes contre 26 pour Gasquet) et s'est constamment montré offensif (34 coups gagnants contre 16 pour Gasquet).

Dans le troisième set, la domination du Serbe a été encore plus nette. Breaké par deux fois, Gasquet a affiché un visage fermé, crispé par l'incapacité à trouver la faille. De son côté, Djokovic a levé le poing à de nombreuses reprises, haranguant un public qui n'avait pourtant d'yeux que pour son chouchou. Mais malgré tous les encouragements et le sauvetage de 4 balles de match, Gasquet s'est incliné de manière express pour le premier huitième de finale de sa carrière sur la terre battue parisienne : 6-4, 6-4, 6-2 en 1h47 de jeu. Le verdict est donc sans appel. Novak Djokovic, grand prétendant au titre, reste invaincu en 2011 grâce à cette 41e victoire consécutive. Une de plus, contre son prochain adversaire Fabio Fognini, et le "Djoker" égalisera le record de John McEnroe, qui avait réussi le meilleur début de saison de l'histoire en 1984 avec 42 succès de rang.

C'est la deuxième année de suite que Djokovic atteint les quarts de finale à Paris où il fut demi-finaliste en 2007 et 2008. Un stade auquel il devrait logiquement se hisser cette année puisqu'en plus de la différence de niveau (N.2 mondial contre 49e), la carte de la fraîcheur physique devrait également jouer en faveur du Serbe, Fognini ayant dû batailler près de 5h pour obtenir son billet pour les quarts.

"Il joue très vite, prend la balle très tôt, il retourne très fort, il est assez exceptionnel, a constaté Gasquet à l'issue de la rencontre. Moi, je suis content de mon tournoi. Je me suis régalé. Je vais essayer de revenir dans les dix premiers mondiaux. Je n'en suis pas si loin." De son côté, Djokovic a ravi le public du Central en s'exprimant en partie en français : "Je joue le meilleur tennis de ma vie. Je m'améliore de jour en jour et j'essaie de rester concentré". Et de la concentration, il lui en faudra pour une probable demi-finale face à un Roger Federer lui aussi dans une forme éblouissante.

Voir la video

Voir la video

Isabelle Trancoën