Usain Bolt

Tweets & shows : Usain Bolt, Frederica Pellegrini, Paul Pogba... Le best-of des réseaux du jour

Publié le , modifié le

Même si le confinement est levé, le monde du sport reprend doucement. Les sportifs retrouvent progressivement leurs marques et qu'ils soient professionnels ou amateurs, ils ont fait parler d'eux sur les réseaux sociaux lors des dernières 24 heures. Nous avons débusqué pour vous quelques moments de partage, de détente. C'est l'épisode 85 du Tweets & Shows.

Le jeu du jour

Chaleur, dominos et piscine, c'est la combinaison parfaite pour Usain Bolt et ses amis. Outre les jeux vidéo, la star jamaïcaine est très friand de ce jeu de société. Ce dimanche, pour profiter de sa maison à Kingston, le sprinteur, recordman du monde du 100 m et du 200 m, a invité des copains. Les pieds dans l'eau, l'ensemble des joueurs ont apprécié ce moment de convivialité après une longue période de confinement.

La baignade du jour

Après l'effort, le réconfort. À la suite d'un entraînement physique ce matin, la nageuse Frederica Pellegrini savoure près de sa piscine. Très active sur les réseaux sociaux, la quadruple championne du monde du 200 m nage libre en grand bassin conseille sa communauté dans la façon de prendre une photo. "Mémo pour l'avenir : ne jamais s'appuyer sur le bras équipé d'un triceps entraîné" ironise l'Italienne. En effet, sur son post Instagram, le poids de la nageuse se repose sur son bras. Attention aux crampes tout de même...

La sortie du jour

"Ce n'est peut-être pas Wimbledon mais c'est très vert". Alors que Wimbledon aurait dû démarrer demain, Simona Halep compare le gazon anglais à la flore de la Roumanie. La numéro 2 mondiale profite de son dimanche pour se balader. À travers les clichés mis sur ses réseaux sociaux, la vainqueure de Roland-Garros en 2018 nous offre une vue resplendissante de son pays. Un paysage et une végétation à couper le souffle. Rien que pour ça, merci Simona !

Le panier du jour

C'est le panier de la journée signé par quatre hommes dans un jardin. Si l'un d'entre eux s'assoit pour les observer, les trois autres jouent au baseball. Le pitcher (lanceur) s'apprête à envoyer la balle vers son ami batteur. Ce dernier la tape mais l'objet effectue un retour à l'envoyeur. C'est là qu'il fait preuve de reflex et la balle rebondit sur le bras pour atterrir sur la main du dernier jeune. Présent au bon endroit au bon moment, il décide d'envoyer la balle d'une façon peu académique en direction d'un sceau situé à proximité. Sans forcément y croire, l'objet parvient à rentrer dedans et les quatre copains célèbrent leur exploit. Selon vous, était-ce calculé ou non ?

L'entraînement du jour

Si la reprise du biathlon n'est pas pour tout de suite, les athlètes ont déjà repris le chemin de l'entraînement. Parmi eux, Émilien Jacquelin. La révélation de la précédente saison s'est entraîné chez lui, en Isère. À l'aide de skis à roulettes, le double champion du monde se prépare à la prochaine saison, durant laquelle il voudra confirmer les grosses performances réalisées. L'homme de 24 ans devra faire sans son mentor et son ancien compagnon de chambre, la légende Martin Fourcade.  

Le geste du jour

Remplaçant hier face à Norwich, Paul Pogba est entré en jeu un quart d'heure avant la fin du temps réglementaire. En 1/4 de finale de FA Cup, Manchester United s'est qualifiée dans la douleur (2-1, a.p) contre Norwich. À l'aise balle au pied, le champion du monde français prend le match à son compte. Véritable détonateur dans l'entrejeu, l'ancien joueur de la Juventus Turin s'illustre par sa classe et par un geste technique remarquable : le coup du foulard. "Le ballon, c'est la vie", commente le milieu de terrain tricolore, qui voit le football comme un véritable jeu.

L'émotion du jour

Casey Short et Julie Ertz nous ont offerts la séquence émotion du week-end. Les deux joueuses des Chicago Red Stars se sont agenouillées pendant l'hymne national américain en signe de protestation. Dans les bras l'une de l'autre, les internationales américaines ont été émues aux larmes et ont partagé un moment poignant. À l'image de ce que nous pouvons observer dans les différents championnats de football à travers le monde, l'action de mettre un genou à terre avant le coup d'envoi risque de se poursuivre sur le rectangle vert. 

Paul Giffard paul_gfrd