Dylan Rocher, la pépite de la boule française
Dylan Rocher, la pépite de la boule française | PHILIPPE MILLEREAU / DPPI media / DPPI

Interdiction du jean : le monde de la pétanque a les boules

Publié le , modifié le

Voilà une décision qui a fait trembler plus d’un bouliste. Début janvier, dans le but d’obtenir une homologation pour les Jeux Olympiques de 2024 à Paris, la Fédération française de pétanque et jeu provençal (FFPJP) a décrété que le port de jeans “bleus ou déchirés” était désormais “totalement interdit”.

Cette interdiction concerne les compétitions qualificatives pour les championnats de France et elle provoque l’énervement de nombreux licenciés. Le comité directeur de la FFPJP souhaite redorer l’image de la pétanque et ainsi faire comprendre qu’elle n’est pas qu’un jeu. “Pendant longtemps la pétanque a été un loisir, chacun faisait ce qu’il voulait, mais maintenant c’est un sport de haut niveau” indique le comité directeur.

Comme le billard et le squash, la pétanque postule pour les Jeux Olympiques de 2024. "On se sent observés dans la perspective des JO" a précisé la fédération. Pour cela, elle compte un imposer une "tenue sportive" à ses licenciés. 

Déguisé en clown pour dénoncer

Pour protester, le président du club de pétanque de Gy, en Haute-Saône a participé à une compétition déguisé en clown.

“Un autre joueur était en jean, il n’a pas pu jouer. Moi, en clown, j’ai pu jouer” remarquait le clown d’un jour. La fédération précise que pour les compétitions concernées, “seuls sont autorisés les pantalons et les pantacourts”.

A Nîmes, où Levi Strauss a confectionné son premier jean en 1860, la nouvelle à du mal à passer. Pour lutter contre cette décision, des associations locales de défense du patrimoine organiseront, le 1er mai prochain, un tournoi de pétanque... avec jean obligatoire.  

Léo de Garrigues @El2ga