Conor McGregor
Conor McGregor | Christian Petersen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Conor McGregor pète un plomb et blesse un pratiquant de MMA

Publié le , modifié le

La star irlandaise des combats d'arts martiaux mixtes (MMA) Conor McGregor a été inculpé pour agression et hooliganisme à New York, rapporte jeudi la presse américaine, quelques heures après avoir blessé un autre combattant au cours d'incidents en marge de la présentation d'un combat. Selon le New York Times, McGregor s'est présenté de lui-même dans un commissariat et a été interrogé par la police de New York qui l'avait présenté plus tôt comme "une personne d'intérêt".

McGregor, 29 ans, avait perturbé un événement auquel il n'était pas convié : la présentation d'une réunion organisée samedi à New York par l'UFC (Ultimate Fighting Championship), le principal organisateur de combats MMA. Selon des images du site internet spécialisé TMZ Sport, McGregor et un groupe d'une dizaine de personnes se sont introduits dans les coulisses du Barclays Center, l'une des principales salles de New York.

Alors que les combattants avaient pris place dans des minibus, McGregor et ses compagnons ont jeté divers objets sur l'un des véhicules. McGregor a brisé une vitre d'un minibus avec un chariot et les éclats de la vitre ont, selon le patron de l'UFC, Dana White, blessé au visage l'Américain Michael Chiesa. "Tout le monde est sous le choc, c'est la chose la plus révoltante qui se soit passée dans l'histoire de notre organisation", a ajouté M.White. Il a aussi prévenu qu'une plainte avait été déposée contre McGregor, sous contrat avec l'UFC. "Il va devoir payer des dédommagements dont il n'a pas idée, c'était vraiment une très mauvaise idée en termes de plan de carrière", a déclaré le grand patron de l'UFC.
 

Chiesa a annoncé dans la soirée de jeudi sur son compte Twitter qu'il ne pourrait pas participer à son combat programmé samedi. "La commission sportive de l'Etat de New York a pris la décision d'annuler mon combat, je suis anéanti pour ne pas dire plus", a-t-il écrit.

Le coup de colère de McGregor pourrait avoir été déclenché par l'annonce mercredi par l'UFC qu'elle allait lui retirer son titre de champion des poids légers. Le titre qu'il détient depuis novembre 2016, son dernier combat en MMA, reviendra au Russe Khabib Nurmagomedov ou à l'Américain Max Holloway, têtes d'affiche de la réunion de samedi au Barclays Center.

AFP