Richie Porte
Richie Porte a remporté le 71e Paris-Nice | AFP - JEFF PACHOUD

Richie, par la grande Porte

Publié le , modifié le

Richie Porte a mis un point d'honneur à remporter la dernière étape du Paris-Nice, un contre-la-montre long de 9,6 kilomètres dont l'arrivée était fixée au sommet du col d'Eze. L'Australien a surclassé ses adversaires, repoussant l'Américain Andrew Talansky, son dauphin au général à 23 secondes.

Celui qui a pris le pouvoir sur ce Paris-Nice au sommet de la Montagne de Lure vendredi, l'a consolidé dans les lacets du col d'Eze. Les arrivées au sommet lui auront donc souri à Richie Porte cette semaine. L'Australien a validé son succès sur le 71e Paris-Nice ce dimanche dans le contre-la-montre. Il remporte la plus grande victoire de sa carrière trois ans après ses débuts professionnels en 2010, quand il s'était révélé en portant durant trois jours le maillot rose de leader du Giro dont il avait terminé 7e du classement général. A 28 ans, celui qui était au service de ses leaders Bradley Wiggins et Christopher Froom l'an dernier sur le Tour de France, qu'il avait terminé à la 34e place, a parfaitement rempli son rôle de leader en l'absence des deux Britanniques. Le vainqueur de la Grande Boucle a préféré s'entraîner tandis que son dauphin lui se jaugeait sur les routes italiennes de la Tirreno-Adriatico. "Succéder au palmarès à des grands noms tels que (Tony) Martin et Bradley,  c'est énorme. Je suis très honoré", a-t-il déclaré avant de monter sur  le podium. lle le place sur orbite pour les  années futures quand il aura fini son apprentissage de leader. Mais, a-t-il souligné, "ce n'est pas un problème de travailler pour Wiggins  ou Froome". "Quand j'ai signé pour Sky (fin 2011), le plan était clairement  d'aider Wiggins et d'apprendre. C'est ce que je suis en train de faire".

Des Français s'illustrent

Outre le succès de Porte, la Course du Soleil aura vu également la bonne forme des Français. Le premier leader de cette 71e édition était un tricolore de 26 ans. Damien Gaudin, coéquipier d'un Thomas Voeckler chez Europcar a endossé le maillot jaune après son succès dans le prologue de Houilles. Son leader Voeckler a lui été bien discret durant cette semaine, au contraire de Nacer Bouhanni. Le jeune sprinteur a remporté la 1ère étape dimanche dernier et endossé le maillot jaune avant de chuter lourdement et d'abandonner le lendemain. Sylvain Chavanel lui a triomphé sur la promenade des Anglais samedi avant de terminer neuvième et deuxième français du contre-la-montre, derrière Jean-Christophe Péraud, quatrième du chrono à 23 secondes et troisième du général (à 1 min 21 s de l'Australien). Les Français ont ainsi signé le meilleur bilan tricolore sur Paris-Nice depuis 10 ans.

Classement de l'étape

1.  Richie Porte (Aus)                          19'16" 
2.  Andrew Talansky (E-U)                     +23"
3.  Nairo Quintana (Col)                        +27"
4.  Jean-Christophe Péraud (Fra)      +32"
5.  Tejay Van Garderen (E-U)              +52"
6.  Simon Spilak (Slo)                          +55"
7.  Diego Ulissi (Ita)                            +1'00"
8.  Michele Scarponi (Ita)                   +1'03"
9.  Sylvain Chavanel (Fra)                 +1'05"
10. Jon Izagirre (Esp)                        +1'06"

Le classement général

1.  Richie Porte (Aus)                         29'59'47"
2.  Andrew Talansky (E-U)                    +55"
3.  Jean-Christophe Péraud (Fra)      +1'21"
4.  Tejay Van Garderen (E-U)             +1'44"
5.  Sylvain Chavanel (Fra)                  +1'47"
6.  Simon Spilak (Slo)                        +1'48"
7.  Diego Ulissi (Ita)                            +1'54"
8.  Lieuwe Westra (P-B)                     +2'17"  
9.  Andreas Klöden (All)                      +2'22"  
10. Peter Velits (Slq)                           +2'28"

Porte en patron, les Français en forme

Voir la video

Paris Nice