gallopin
Tony Gallopin, en jaune au départ, n'a pas résisté à Richie Porte lors de la dernière étape de Paris-Nice. | VALERY HACHE / AFP

Paris-Nice: Tony Gallopin craque sur les pentes du Col d'Eze battu par Richie Porte

Publié le , modifié le

Le coureur français de la Lotto, maillot jaune avant la dernière étape de Paris-Nice, a été largement battu par l'Australien Richie Porte dans le contre-la-montre du col d'Eze dimanche et ne monte même pas sur le podium.

La Course du soleil n'a jamais aussi mal porté son nom. Après une étape aux conditions apocalyptiques samedi sur les pentes des Alpes-Maritimes, marquée par l'exploit de Tony Gallopin, la pluie n'a pas lâché la trace des coureurs dimanche dans le contre-la-montre en côte du col d'Eze, poursuivant vicieusement son travail d'usure sur les organismes. 

Mais dans le froid et l'humidité niçoise, les favoris s'élançaient tous sur un pied d'égalité, ou presque. Avec son maillot de champion d'Australie du contre-la-montre, Richie Porte, leader de la Sky, chassait la victoire finale sur une route qu'il connaît par coeur, pour habiter à quelques kilomètres de là. Comme Tony Gallopin, maillot jaune à l'heure de s'élancer pour défendre sa tunique jaune et devenir le premier français vainqueur de l'épreuve depuis Laurent Jalabert en 1997, qui confiait samedi "avoir déjà grimpé une vingtaine de fois" le col d'Eze dans sa jeune carrière. 

Richie Porte tue le suspense

Mais avec un record d'ascension de 19 minutes et 16 secondes et des références en chrono autrement plus relevées que celles de Gallopin, Richie Porte faisait figure de légitime favori au départ même avec 36 secondes de retard sur le coureur français. Une marge d'avance trop faible pour Tony Gallopin dont les espoirs ont été balayés dès le premier temps intermédiaire où il pointait très loin, en 25e position à 58 secondes de l'Australien.

Un coup de massue pour le puncheur de Lotto, parti très prudemment dans les premiers kilomètres et sans doute fatigué, exténué même, par son raid en solitaire de 30 kilomètres samedi. La langue tirée à mi-pente, sûrement frustré de ne pas pouvoir donner plus pour boucher son retard à l'annonce des temps intermédiaires, le Français savait déjà que la marche était trop haute pour lui. C'est Richie Porte qui a donc profité de l'aubaine pour remporter son deuxième Paris-Nice après son succès de 2013. L'Australien a fait coup double en remportant le contre-la-montre avec une ascension avalée à 28 km/h de moyenne.

Dans le dur dans les derniers kilomètres, Tony Gallopin a finalement terminé à 1 minute 39 secondes de Richie Porte. "C'est terrible le vélo, on peut être tellement bien un jour et tellement mal le jour d'après. j'ai été juste mauvais aujourd'hui. C'est une terrible désillusion." Le Français ne monte même pas sur le podium et échoue à la sixième place après avoir aperçu les étoiles. Un échec dur à digérer. 

La réaction de Tony Gallopin en vidéo

Le résumé de cette septième étape en vidéo

Le Classement général de Paris-Nice : 

1. Richie Porte (AUS/SKY) 29h10:41.
2. Michal Kwiatkowski (POL/ETI) à 30.
3. Simon Spilak (SLO/KAT) 30.
4. Rui Costa (POR/LAM) 30.
5. Geraint Thomas (GBR/SKY) 41.
6. Tony Gallopin (FRA/LOT) 1:03.
7. Jakob Fuglsang (DEN/AST) 1:05.
8. Rafael Valls (ESP/LAM) 1:24.
9. Gorka Izagirre (ESP/MOV) 1:38. 10. Tim Wellens (BEL/LOT) 2:18.

Camille Belsoeur @camBelsoeur