Benoit Paire et arbitre
Benoit Paire en pleine discussion avec l'arbitre Enric Molina | AFP - Patrick Kovarik

Paire: "L'arbitre voulait faire le beau"

Publié le , modifié le

Le Français Benoît Paire a expliqué en conférence de presse, à l'issue de sa défaite face au Japonais Nishikori en 4 sets lors du 3e tour du tournoi de Roland-Garros, qu'il avait beaucoup de mal à accepter le point de pénalité qui lui a été infligé à la fin du deuxième set. S'il reconnait que cet incident ne lui a pas fait perdre la rencontre, il juge que cela l'a énormément déstabilisé.

L'arbitre l'a en effet pénalisé pour avoir reçu selon lui des instructions de son entraîneur (une pratique interdite) alors qu'il était à un point du gain de la deuxième manche. Benoît Paire a fini par empocher la manche mais s'est incliné au terme du quatrième set (6-3, 6-7(3), 6-4, 6-1). "Je suis sûr que si c'est un Top 5, jamais il ne le met, jamais il ne prend l'initiative de dire 'warning', 'point de pénalité' à ce moment-là", a réagi le Français.

"Jamais il ne le fait, parce qu'il sait très bien que ce n'est pas possible de faire un truc pareil." "Il a voulu faire son beau, il a peut-être voulu une promotion. Mettre à 5-4 avantage un warning, ce n'est pas possible ! Il n'a pas le droit de le faire", a insisté Benoît Paire.

Celui qui n'était jamais aussi loin à Roland-Garros et rêvait d'un possible huitième de finale sur le Central contre l'Espagnol Rafael Nadal ne voit cependant pas dans cet incident la cause unique de sa défaite. "Ce n'est pas cela qui me fait perdre, ce n'est pas une excuse. Mais cela me fait monter un peu trop haut et, après, j'ai un énorme coup de mou", a-t-il dit, ajoutant qu'il n'était pas dans une forme étincelante.

Vidéo: l'incident entre Paire et l'arbitre

Voir la video