Najat Vallaud-Belkacem
Najat Vallaud-Belkacem | CITIZENSIDE/PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE.COM

Vallaud-Belkacem, Ministre des Sports

Publié le , modifié le

Suite au remaniement gouvernemental, Najat Vallaud-Belkacem est la nouvelle Ministre des Sports. L'ancienne Porte-Parole du gouvernement succède à Valerie Fourneyron. La jeune femme aura également en charge les ministères des Droits des femmes et de la Ville.

Coup de jeune sur le Ministère des Sports. Najat Vallaud-Belkacem, 37 ans, aura pour mission de poursuivre les réformes amorcées par Valérie Fourneyron. Elle aura ainsi à coeur de développer la candidature de Paris pour les JO 2024, poursuivre la lutte contre le dopage ou encore s'assurer du bon déroulement de l'Euro 2016 de football. Novice dans le domaine du Sport, à la différence de sa prédécesseuse, elle devra se montrer à la hauteur de ce ministère "boosté". Nommée par le nouveau Premier Ministre Manuel Valls, elle conserve en plus ses Ministères des Droits de la femme et de la Ville et répond ainsi à la volonté d'un gouvernement resserré. En revanche, elle quitte de facto son poste de porte-parole du gouvernement. Soutien de François Hollande pendant la campagne présidentielle, cette ancienne diplômée de l'IEP a été conseillère municipale de Lyon de 2008 à 2013. 

Ascension fulgurante

Entrée dans la vie professionnelle dans un cabinet parisien d'avocats au Conseil d'État et à la Cour de cassation, Vallaud-Belkacem adhère au parti Socialiste dès 2002. Deux ans plus tard, elle est élue conseillère régionale en Rhône-Alpes. Pour cette native de Beni Chiker, un village marocain, l'ascension est fulgurante puisqu'en 2007, elle est déjà la 3e porte-parole de Ségolène Royal, candidate à l'élection présidentielle. Sa jeunesse et son aisance face aux médias la placent rapidement en haut de l'affiche. Même si elle continue de soutenir Ségolène Royal pour la primaire socialiste de 2011, François Hollande, finalement désigné candidat PS pour la présidentielle, ne lui en tiendra pas rigueur et la nomme porte-parole pour sa propre campagne le 16 novembre 2011. Déjà benjamine du gouvernement Ayrault, elle le demeure dans la nouvelle équipe formée par Manuel Valls. 

Depuis sa prise de fonction, la jeune femme s'est notamment distinguée par des positions très marquées contre la loi Hadopi en matière informatique. Militante farouche pour l'égalité des sexes, elle s'occupe notamment des droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT). Rare personnalité de gauche à trouver grâce aux yeux du grand public depuis plusieurs mois, cette mère de deux enfants doit maintenant faire face au plus grand défi de sa jeune carrière. 

Julien Lamotte