Donald Trump
Donald Trump | Brendan Smialowski / AFP

Trump prend Bolt pour exemple, l'équipe de Jamaïque lui répond

Publié le , modifié le

En NFL et en NBA ce week-end, de nombreux sportifs américains ont protesté avec colère contre les déclarations du président des Etats-Unis, Donald Trump. Ce dernier leur a répondu dans la nuit de mardi à mercredi sur son réseau social préféré, Twitter. Ce qui n'a pas ravi l'équipe de Jamaïque...

« Même Usain Bolt de Jamaïque, qui est l’un des plus grands sprinteurs et athlètes de tous les temps, a montré du RESPECT (sic) pour notre hymne national! », a ainsi tweeté Donald Trump cette nuit, pour répondre à la vague de protestations qui a secoué le sport américain ce week-end. Dans la vidéo que le président américain a partagée, on peut y voir Usain Bolt stopper son interview en plein direct pendant que l’hymne américain résonne dans le stade.

Cette réponse fait suite au tollé provoqué par ses déclarations de la semaine dernière, après qu’il ait décidé de ne pas inviter les Golden State Warriors à la Maison Blanche, comme le voulait pourtant la tradition. Après ce premier geste, Donald Trump s’en est ensuite violemment pris aux footballeurs américains… l’un d’entre eux était tout particulièrement visé : « Vous n’aimeriez pas voir l’un des propriétaires de NFL [National Football League], quand quelqu’un ne respecte pas notre drapeau, dire “virez moi ce fils de pute du terrain maintenant” ? » Cette insulte vise clairement Colin Kaepernick, l’ancien quaterback de San Francisco, qui s’est fait connaître dans le monde entier en refusant de se lever pendant l’hymne national américain, en guise de protestation contre la montée du racisme et les violences policières à l’encontre des Noirs.

Ces deux actes de Donald Trump ont suscité de vives réactions Outre-Atlantique, provoquant une vague de protestation quasi-unanime. On n’avait jamais vu autant de joueurs mettre le genou à terre pendant l’hymne national. Lors du match entre Jacksonville et Baltimore, le propriétaire Shad Khan est même venu sur la pelouse avec ses joueurs pendant le Star Spangled Banner. Il avait pourtant été un généreux donateur pour l’investiture de Donald Trump, en donnant pas moins d’un million de dollars. Le hastag #TakeTheKnee (« agenouillez-vous ») a été l’un des plus repris sur la plateforme Twitter pendant le week-end.

"Laissez le Boss en dehors de tout ça"

C'est d'ailleurs sur Twitter que l'équipe olympique de Jamaïque a pris le temps de répondre au président américain. En reprenant le tweet de Trump, le compte officiel lui demande de ne pas mêler l'octuple champion olympique à sa politique et les polémiques qui s'ensuivent. Une réponse courte mais cinglante. Usain Bolt n'a pour l'heure pas pris la peine de répondre... 

Omnisport