AMA

Selon l'AMA, pas de lien entre les AUT et la probabilité de gagner une médaille

Publié le , modifié le

D'après une étude publiée ce jeudi par l'Agence mondiale antidopage (AMA), il n'y a aucun lien significatif entre l'obtention d'AUT (Autorisations d’usage à des fins thérapeutiques d'un produit interdit en raison d'un problème de santé), et la probabilité de gagner une médaille olympique. D'après celle-ci, "la proportion de sportifs ayant une AUT valide aux Jeux olympiques entre 2010 et 2018 était de moins de 1 %". Et seulement 21 médailles (sur un total de 2062 décernées) ont été gagnées par des sportifs ayant bénéficié d'AUT.

L'Agence mondiale antidopage a tranché. D'après une étude menée par l’AMA et publiée récemment dans le British Journal of Sports Medicine, il n'y a "aucun lien significatif entre l’obtention par un sportif d’une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT), - autrement dit une autorisation spéciale accordée par une organisation antidopage (OAD) à un sportif pour qu'il puisse utiliser une substance interdite en raison d’un problème de santé légitime - et le fait de gagner une médaille aux Jeux olympiques".

Menée par le Dr Alan Vernec, directeur médical de l’AMA, et David Healy, responsable AUT de l’AMA, cette étude porte sur la prévalence des sportifs ayant obtenu une AUT aux cinq Jeux olympiques d’été et d’hiver tenus entre 2010 et 2018, dans le but de déterminer si ces sportifs avaient gagné davantage de médailles que les sportifs sans AUT. "Le lien entre le pourcentage de sportifs d’élite avec une AUT et l’obtention de médailles a fait l’objet de spéculations en l’absence de données probantes sur les concurrents", explique le Dr Vernec. "Les Jeux olympiques constituent une occasion unique d’analyser le sport au plus haut niveau qui soit à partir d’un échantillon bien défini de sportifs en compétition." D'après cette étude, les résultats, expliqués par le directeur médical de l’AMA, indiquent que "la proportion de sportifs ayant une AUT valide (dans des compétitions individuelles) aux Jeux olympiques concernés était de moins de 1 %"

Les données de 5 Jeux olympiques passées au crible 

Afin de mener à bien leur étude, les chercheurs ont puisé "dans les résultats des compétitions ainsi que dans la base de données de l’AMA sur les AUT pour déterminer le nombre d’AUT par épreuve (calculé sur la base d’un sportif participant à une épreuve)", indique le communiqué de l'AMA. Ces données avaient pour objectif de vérifier l'existence d’un lien avec les médailles gagnées par des sportifs dans des compétitions individuelles. 

Le communiqué dévoile ainsi quelques statistiques. Au cours des cinq Jeux olympiques tenus entre 2010 et 2018, 20 139 épreuves ont été recensées et 2 062 médailles octroyées. "Des sportifs ayant une AUT ont participé à 0,9 % des épreuves (181 épreuves sur 20139) et 21 médailles sur 2062 ont été gagnées par des sportifs ayant une AUT."

à voir aussi Lutte antidopage : "Plus on ressert l'étau autour des dopés, plus c'est difficile pour eux de concourir", affirme Mayer Vidéo 02:17 Lutte antidopage : "Plus on ressert l'étau autour des dopés, plus c'est difficile pour eux de concourir", affirme Mayer
France tv sport francetvsport

Omnisport