Roxana Maracineanu, la nouvelle ministre des Sports
Roxana Maracineanu, la nouvelle ministre des Sports | AFP

Roxana Maracineanu répond aux sportifs: "On a assez d'argent pour travailler"

Publié le , modifié le

Hier, 401 sportifs, parmi lesquels Teddy Riner, Martin Fourcade, Nikola Karabatic, écrivaient une lettre ouverte au Président de la République pour s'inquiéter des coupes budgétaires sur le sport en France. Ce matin, Roxana Maracineanu, ministre des Sports, leur a répondu sur France Info: "On a vraiment assez d'argent pour travailler aujourd'hui", dit l'ancienne nageuse. "Ce budget ne va pas baisser, c'est un affichage des chiffres qui dit ça", prétextant un surévaluation d'une dépense dans le budget précédant.

"L'annonce de la suppression de 1 600 cadres techniques d’Etat d’ici 2022 et la réduction du budget Sport pour 2019 sont contradictoires avec l’objectif des performances attendues et désastreuses pour l’héritage qu’on laissera aux nouvelles générations". Voilà ce qu'écrivaient hier, dans une lettre ouverte au Président de la République Emmanuel Macron, 401 sportifs de premier plan. "La famille du sport est en danger", regrettaient-ils. 

à voir aussi Riner, Fourcade et 380 sportifs adressent une lettre ouverte à Macron Riner, Fourcade et 380 sportifs adressent une lettre ouverte à Macron

Ce matin, Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, leur a répondu indirectement, au micro de France Info. "Ce budget ne va pas baisser, c'est un affichage des chiffres qui dit ça", a insisté la ministre au micro de France Info, alors que le budget de son ministère plafonne à 451 millions d'euros dans le projet de loi de finances 2019, en baisse de 30 millions. Mais le ministère avait expliqué dès le départ que le budget était "préservé", car une dépense avait été surévaluée dans le budget de l'année précédente. Ce budget avait déjà baissé de 30 millions d'euros dans la loi de finances 2018. "C'est comme si on partait avec un billet de 50 euros pour faire ses courses et puis qu'on nous (rend) 10 euros (...) aujourd'hui on vient nous redemander 50 euros pour pouvoir faire les courses alors que je vais n'en utiliser que 40", a expliqué la ministre, répétant "avoir tout à fait la latitude pour travailler pour le bien être et l'avenir du sport français aujourd'hui".

"Je pense qu'avant d'être ministre, moi aussi j'aurai signé cette pétition, c'est comme avoir envie qu'il fasse beau tous les jours et qu'il y ait de la neige quand on va au ski. C'est normal qu'ils fassent entendre leur voix (...) tout ce que je peux leur dire, c'est que je vais dans le même sens qu'eux", a déclaré Roxana Maracineanu.

Omnisport