Cristiano Ronaldo, Pauline Ferrand-Prévot, Florent Manaudou et Martin Fourcade
Cristiano Ronaldo, Pauline Ferrand-Prévot, Florent Manaudou et Martin Fourcade | AFP

Rétro 2014: Manaudou, Fourcade, Cristiano Ronaldo, Ferrand-Prévot, nos champions 2014 !

Publié le , modifié le

Chacun à leur manière, ces sportifs et sportives ont marqué l'année 2014. Certains ont brillé toute l'année, d'autres aux Jeux Olympiques de Sotchi ou encore durant l'été. De Florent Manaudou à Cristiano Ronaldo, de Marie Bochet à Pauline Ferrand-Prévôt, ils sont nos champions 2014 !

Florent Manaudou 

Qui peut arrêter la bombe Manaudou ? Personne actuellement. En Europe en tout cas. A Berlin, le petit frère de vous-savez-qui a été un requin dans une mare de dauphin. Victorieux sur 50m, 100m, 50m papillon et sur le relais du 4x100m, Manaudou a survolé la compétition. Il était venu chercher quatre titres ? Il les a obtenus. Rebelote à Dohan aux Mondiaux en petit bassin, où le nageur de Marseille rafle les titres sur 50m nage libre (avec le record du monde), 50m dos (avec le record du monde) et relais 4x100m. Sept titres en une année, on a rarement fait mieux. 

Darya Domracheva 

La grande dame des Jeux Olympiques de Sotchi est Biélorusse et s’appelle Darya Domracheva. La biathlète de 28 ans a régné sur ses épreuves. Bilan des courses, un seul raté en individuel sur le sprint et trois médailles d’or sur le 15 kilomètres, la poursuite et la mass start. Si sur la Coupe du monde, elle n’a pris que la troisième place finale, c’est bien qu’elle a privilégié les JO. Bien lui en a pris. 

Darya Domracheva aux Jeux Olympiques de Sotchi
Darya Domracheva aux Jeux Olympiques de Sotchi

Cristiano Ronaldo 

Oui, le Portugal n’a pas été Champion du monde. Oui, Cristiano Ronaldo n’a pas remporté la Liga mais « CR7 » a affolé les compteurs comme peu de monde avant lui. Seul Messi tient la comparaison. Vainqueur de la Ligue des Champions, Cristiano Ronaldo a battu le record de but sur une édition de la C1 (17). Sur l’année 2014, Cristiano Ronaldo a inscrit 61 buts et surfe sur en ce moment sur la vague des 22 victoires consécutives du Real. Sous les ordres de Carlo Ancelotti, l’ancien Mancunien est plus fort que jamais. Suffisant pour rafler un troisième ballon d’or et rejoindre Cruyff, Platini et Van Basten au palmarès ? 

Cristiano Ronaldo lors de la finale de la Ligue des Champions
Cristiano Ronaldo lors de la finale de la Ligue des Champions

Marie Bochet 

La belle histoire de ce classement. A 20 ans seulement, Marie Bochet est revenue des Jeux Paralympiques de Sotchi avec quatre titres à son actif. Engagée dans cinq épreuves, elle est sacrée sur la descente, le Super-G, le slalom géant et le super combiné. Née sans bras gauche, Bochet a décroché plus de médailles que n’importe quel athlète français aux Jeux cette année. Magnifique.  

Jonny Wilkinson 

Le seul retraité de ce classement. « Sir » Jonny Wilkinson n’est plus rugbyman depuis la fin de la saison dernière mais il a tellement donné à son sport qu’il était impossible de ne pas lui rendre hommage. L’Anglais a achevé sa carrière sur un fabuleux doublé, Top 14-H Cup. Celui là même que tout le monde disait impossible. Maître à jouer de l’armada toulonnaise, Wilkinson est parti avec classe. Comme toujours. 

Sarah Sjöström 

En France, on retient facilement la razzia Manaudou à Berlin. Pourtant, le Français est un enfant face à la Suédoise. Sarah Sjöström est rentrée d’Allemagne avec pas moins de sept médailles en poche ! Triple championne d’Europe (50m papillon, 100m nage libre et 4x100), elle a aussi décroché quatre médailles d’argent (50m, 100m papillon, 4x200 et 4x100m 4 nages). De quoi rendre la valise beaucoup plus lourde au retour.  

François Pervis

François Pervis est un Ovni dans le sport français. Aussi discret qu’efficace. Parti au Japon pour vivre de l’intérieur la folie du keirin là-bas, Pervis a vécu une année extraordinaire aussi bien sur le plan sportif que personnel. A Cali, en février dernier, il avait pris soin de débuter l’année en décrochant trois médailles d’or mondial sur le kilomètre, le keirin et la vitesse individuelle. Déçu de ne pas avoir décroché le Vélo d’ Or (3e derrière Péraud et Ferrand-Prévot), Pervis figure dans notre Top 10 et c’est amplement mérité. 

François Pervis lors des Mondiaux sur piste à Cali (Colombie)
François Pervis lors des Mondiaux sur piste à Cali (Colombie)

Pauline Ferrand-Prévot 

L’oubliée de tous les classements. Pauline Ferrand-Prévot a réussi une année en tous points formidables. Jugez plutôt à la lueur de son palmarès : Championne de France sur route, championne de France du contre-la-montre, championne de France de cyclo-cross, victorieuse sur la Flèche Wallonne, 2e du Tour d’Italie et surtout championne du monde sur route. Pauline Ferrand-Prévot a réalisé une année 2014 fantastique. Ces résultats sont salués par la revue américaine « Velonews » qui la nomme « cycliste internationale de l’année » et par le magazine Vanity Fair qui voit en « PFP » l’une des Françaises les plus influentes dans le monde. 

Pauline Ferrand-Prévôt, championne du monde à Ponferrada (Espagne)
Pauline Ferrand-Prévôt, championne du monde à Ponferrada (Espagne)

Martin Fourcade 

Le grand champion français de l’année. Il aurait pu rejoindre Jean-Claude Killy avec trois médailles d’or sur les mêmes Jeux mais Martin Fourcade est quand même devenu l’athlète français le plus médaillé aux JO d’hiver (quatre médailles). Champion olympique de l’individuelle et de la poursuite, il doit se contenter de l’argent pour quelques centimètres derrière son meilleur rival, Emil Svendsen sur la mass start. Aussi vainqueur du gros globe de la Coupe du monde (et des petits globes de la mass start, de la poursuite et du sprint), Fourcade a dominé comme très peu l’avaient fait avant lui. Et le Catalan n’a que 26 ans. L’avenir (doré) est devant lui. 

Christophe Gaudot @ChrisGaudot