redrivercover
Operation Flashpoint: Red River | Codemasters

Red River, à quatre c'est mieux !

Publié le , modifié le

Un First-Person-Shooter avec une approche tactique, voilà le pari tenté par Codemasters avec Operation Flashpoint Red River. Mais de nombreux défauts liés notamment à l'IA un peu "petit bras", nous laisse comme un goût d'inachevé. Au final, l'objectif premier, déjà entrevue lors du précédent "Flashpoint: Dragon Rising" a été atteint, mais on ne prend vraiment son pied que dans le mode coopératif. C'est déjà ça !

Difficile de coller plus à l'actualité avec pour bande annonce, un résumé des récents événements intervenus en Afrique du Nord, et notamment les révolutions algériennes et égyptiennes. Les scénaristes de Codemasters ont tout de même fait un peu marcher leur imagination, et c'est ainsi, que l'on retrouve les forces US dans un ultime combat contre les terroristes au Tadjikistan, le tout, en 2013. Et l'Armée populaire de Libération chinoise, présente dans Dragon Rising, n'es jamais très loin...

Révélateur d'un manque de cohérence, les séquences de jeu sont bel et bien dans la langue de Molière, mais l'éditeur a fait le choix de laisser les cinématiques en VO (sous-titrée), un mélange des genres jusqu'ici inédit et assez étonnant. D'autres lourdeurs auraient pu être évitées comme les "promenades" en jeep. Celles-ci donneront lieu à des explications interminables et trop répétitives de notre sergent en chef, qui, si l'on oublie le côté relativement vulgaire de son phrasé, a le mérite de nous briefer convenablement sur la conduite à tenir avant des phases de combat. Mais on a souvent envie de lui dire, "quand est-ce qu'on y va ?!?"

Parmi les meilleures innovations, vous pourrez déterminer le rôle, les spécificités et l'armement de votre personnage ainsi que ceux de vos trois compagnons. Vous choisirez ainsi entre un fantassin, un grenadier, un mitrailleur ou un éclaireur. A noter que le choix des armes deviendra de plus en plus conséquent en fonction de votre grade, et c'est tant mieux pour les amateurs du genre.

L'un des points noirs de Red River demeure l'Intelligence artificielle. Cette dernière reste perfectible, notamment si l'on prête attention au comportement trop souvent incohérent de nos compagnons. Mais la donne change radicalement lorsque vos compagnons sont en chair et en os. L'adage qui dit que "plus on est de fous, plus on rit" convient tout à fait à ce jeu. Si vous avez des amis, trois si possible, vous pourrez extraire la substantifique moëlle de ce Red River dans un mode coopératif réussi.

Operation Flashpoint: Red River
Editeur: Codemasters
Développeur: Codemasters
Déconseillé aux moins de 18 ans
Disponible sur PS3, XBox360, PC

Romain Bonte

Omnisport