JO Paris 2024
Les Champs-Elysées recouverts d'une piste d'athlétisme lors de la candidature de Paris aux JO 2012 | AFP - ERIC FEFERBERG

Paris et les autres ont jusqu'au 15 septembre 2015 pour candidater pour les JO 2014

Publié le , modifié le

Le Comité International Olympique a annoncé le calendrier pour le dépôt des candidatures pour les villes qui désirent accueillir les Jeux Olympiques 2024. Paris, qui est sur les rangs, et les autres villes auront jusqu'au 15 septembre 2015 pour déposer leur dossier. La ville retenue sera annoncée lors de l'été 2017.

Paris a moins d'un an pour réfléchir à sa candidature pour les JO 2024. La capitale française fait partie de la liste des prétendants au même titre que Berlin, Hambourg, Rome, ainsi que Durban (Afrique du Sud) et plusieurs villes américaines (Los Angeles, Boston, Washington ou San Francisco). Et selon l'AFP, Paris a de grandes chances de déposer son dossier avant septembre prochain. Les partisans de la candidature parisienne vont mesurer une dernière fois leur pouvoir de séduction auprès des membres du CIO, réunis en session lundi et  mardi à Monaco pour approuver le train de réformes de l'Agenda 2020 cher au président Thomas Bach. Selon le calendrier officialisé samedi, la phase dite de "villes  requérantes" débutera le 15 septembre 2015 et courra jusqu'en avril/mai 2016. Lors d'un séminaire à Lausanne du 7 au 9 octobre 2015, les villes pourront discuter de leur projet avec le CIO.

Les cités auront ensuite jusqu'au 8 janvier 2016 pour confirmer leur candidature. Débutera ensuite une phase d'évaluation suivie en avril/mai 2016 de la sélection des villes candidates par la commission exécutive du CIO. Les dossiers de candidature définitifs devront être remis en janvier 2017 avant la désignation de la ville hôte à l'été 2017. Le président de la République François Hollande s'est déclaré début  novembre "favorable" à une candidature de Paris aux jeux Olympiques de 2024, estimant que la tenue d'un tel événement apporterait "un moment de ferveur" et permettrait la création de "plein d'emplois". Le lendemain, le maire de Paris Anne Hidalgo s'était toutefois montrée plus réservée.

francetv sport @francetvsport