Tony Estanguet Paris 2024
Tony Estanguet, le patron de Paris 2024, dévoile le nouveau logo de Paris 2024, au Grand Rex, à Paris, le 21 octobre. | PHILIPPE MILLEREAU / KMSP

Paris 2024 : Des Jeux olympiques sous le signe de l'écologie

Publié le , modifié le

Les organisateurs de Paris 2024 se sont associés, ce mardi, à Pantin (Seine-Saint-Denis), à WWF, l'organisation de protection de l'environnement sur un programme de travail pendant deux ans afin de concevoir des Jeux plus "écolos".

Tony Estanguet, patron du Comité d'organisation des JO (Cojo), veut des Jeux olympiques écologiques. Le comité Paris 2024 s'est associé ce mardi à l'ONG WWF, qui oeuvre pour la protection de l'environnement dans le monde. Présidée par Isabelle Autissier, l’organisation souhaite accompagner les organisateurs d'événements sportifs partout en France à réussir leur transition écologique. Les deux parties avaient déjà effectué un premier rapprochement en 2016. Le Cojo va donc plus loin en apportant un soutien au WWF afin qu'il mène des actions et expérimentations lors d'événements sportifs sur les deux prochaines années. Le but étant d'encourager le respect de l'environnement. 

Cet engagement commun, qui est une véritable rupture par rapport aux éditions précédentes des JO, s'inscrit dans une conviction forte de mettre en place des Jeux en cohérence avec son temps et ainsi respecter une dimension environnementale, aujourd'hui essentielle. "En tant qu'organisateurs, je me dis que j'ai une responsabilité. Paris 2024, c'est aussi une aventure du changement climatique, " expliquait dans les colonnes du Parisien, Tony Estanguet ce mardi. 


 

Dans cette optique, l'idée est de sensibiliser tous les acteurs et spectateurs des JO à se déplacer en transports en commun, de réduire ses déchets et bannir les plastiques à usage unique, ou encore de favoriser une alimentation plus locale et sans gaspillage. Tony Estanguet envisage également que les billets d'entrée aux sites donnent accès gratuitement aux transports en commun. Un moyen qui permettrait à chaque spectateur de réduire son impact environnemental. 

Ayant comme colonne vertébrale la sobriété, Paris 2024 accueillera cette compétition olympique sur 70 % de sites de compétitions déjà existants et 25 % sur des sites temporaires. Les sites parisiens seront concentrés dans un rayon de 10 km autour du village olympique et 85 % des athlètes seront hébergés à moins de 30 minutes de leur site de compétitions. Ces décisions (ces exemples ne sont pas exhaustifs, les mesures complètes sont à retrouver WWF.fr) permettent ainsi "de viser au global une réduction minimale de 55 % des émissions des Jeux par rapport à celles des Jeux de Londres 2012"

Les objectifs clés pendant les Jeux

Pendant les Jeux olympiques et paralympiques de 2024, les objectifs clés en matière d'environnement sont nombreux. Il s'agit d'abord diminuer de 10% les émissions liées au fonctionnement des Jeux et aux spectateurs par rapport aux JO de Londres en 2012. L'objectif est également de garantir 100% d’énergies renouvelables.

Les émissions de gaz à effet de serre sont aussi dans le collimateur des organisateurs, associés à WWF, qui souhaitent mettre en place des politiques de déplacement pour les réduire pendant les Jeux et sur le long terme (transports en commun, voitures électriques...). Au-delà du tri des déchets et d'une alimentation locale, le comité d'organisation de Paris 2024 veut aussi mettre en place des politiques d’achats responsables pour réduire l’empreinte carbone des objets promotionnels et des produits dérivés et des supports de communication issus d’une démarche responsable (recyclé, éthique, recyclable, …). Les modes de consommation seront eux aussi modifiés avec la mise en avant de produits promotionnels Paris 2024 certifiés écoresponsables. 

Les organisateurs comptent aussi sensibiliser les 14 850 athlètes, les 3 millions de spectateurs, les 3,7 milliards de téléspectateurs et les 90 000 journalistes et volontaires aux enjeux du développement durable et du défi climatique. 

à voir aussi Paris 2024 : Edouard Philippe en Seine-Saint-Denis pour les premiers coups de pioche du village olympique Paris 2024 : Edouard Philippe en Seine-Saint-Denis pour les premiers coups de pioche du village olympique

Omnisport