MMA : pour son retour, McGregor terrasse Cerrone en à peine 40 secondes

Publié le , modifié le

Auteur·e : William Vuillez
Conor McGregor met KO Donald Cerrone
Conor McGregor met KO Donald Cerrone | STEVE MARCUS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour son retour après 15 mois d’absence, Conor McGregor n'a eu besoin que de 40 secondes pour mettre K.O son adversaire Donald Cerrone ce dimanche, dans la T-Mobile Arena de Los Angeles.

Toute la T-Mobile Arena n'était remplie que pour lui ! Ce dimanche à Los Angeles, Conor McGregor a fait son grand retour dans l'octogone à l'occasion de l'UFC 246, après plus de 15 mois d’absence. On ne l'avait pas revu combattre depuis sa défaite en octobre 2018 face au Russe Khabib Nurmagomedov. L'Irlandais a affiché un tout autre visage face à Donald Cerrone, dit "Cowboy".

En effet, "The Notorious" n'a eu besoin que de 40 petites secondes pour mettre K.O l'Américain. High kick au visage, coup de genou sauté et travail au sol, l'affaire était pliée pour McGregor, explosif d'entrée. Le spectacle a donc été de courte durée pour les spectateurs de la T-Mobile Arena, venus en nombre encourager l'Irlandais. Drapeaux, musique celtique, tout était réuni pour le retour du champion, y compris un parterre de stars parmi lesquelles on a pu voir les acteurs Matthew McConaughey et Jeremy Renner, le joueur de football américain Tom Brady ou encore le boxeur Tyson Fury. 

"Je grave une fois de plus mon nom dans l'Histoire, pour le peuple irlandais et pour ma maman là-bas", a déclaré McGregor, 31 ans, qui compte désormais 22 victoires en 26 combats. "Il m'a complètement détruit", a réagi l'Américain, très marqué au visage, qui disputait à 36 ans son 50e combat (36 victoires, 14 défaites).

Fin de combat dans l'émotion 

Parce que non, ils ne sont pas que des brutes épaisses sans émotions, on a pu assister à une fin de combat très touchante avec notamment une belle image, celle de la grand-mère du vaincu Donald Cerrone, venue consoler son petit-fils. Juste avant, McGregor s'était précipité au sol pour consoler et embrasser au front cet adversaire qu'il avait dit "respecter énormément" jeudi en conférence de presse d'avant-combat. 

Omnisport