Nelson Mandela
Nelson Mandela. | ALEXANDER JOE / AFP

Mandela, le sport endeuillé

Publié le , modifié le

Décédé ce jeudi à l'âge de 95 ans, Nelson Mandela a consacré son existence à la lutte pour l'égalité des droits. Elu président de la République d'Afrique du Sud en 1994, "Madiba" a su mettre le sport au service de la paix et de l'unité de son pays. Touché, le monde du sport lui rend hommage.

Il y a des images impossibles à oublier. Celle de Nelson Mandela, le 24 juin 1995, descendant dans l'Ellis Park de Johannesbourg pour remettre le trophée de champion du monde au capitaine sud-africain François Pienaar après la victoire des Springboks face à la Nouvelle-Zélande (15-12), en fait partie. Vêtu d'un maillot local, longtemps emblème de la puissance des Afrikaners, le symbole de la lutte contre l'apartheid, emprisonné durant 27 ans, est acclamé par toute la foule. Disparu à l'âge de 95 ans, Mandela laisse derrière lui une trace historique que les différents acteurs du sport, rugby et foot en particulier, ne sont pas près d'oublier. 

Nelson Mandela, alors Président de la République Sud-africaine, félicite le capitaine de l'équipe de rugby d'Afrique du Sud, François Pienaar après la victoire des Springboks en finale de la Coupe du Monde de Rugby face à la Nouvelle-Zélande le 24 juin 1995 à Johannesburg.
Nelson Mandela, alors Président de la République Sud-africaine, félicite le capitaine de l'équipe de rugby d'Afrique du Sud, François Pienaar après la victoire des Springboks en finale de la Coupe du Monde de Rugby face à la Nouvelle-Zélande le 24 juin 1995 à Johannesburg.

"Nos vies sont plus pauvres aujourd'hui que s'est éteint ce grand phare de  lumière et d'espoir qui a conduit notre pays sur la voie de la transition vers  la démocratie", estime Oregan Hoskins, le président de la Fédération sud-africaine de rugby. Jean de Villiers, l'actuel capitaine de la sélection nationale, se rappelle de l'impact qu'avait Mandela lors des rencontres : "Le souvenir qui me restera de Madiba est celui d'une personne qui avait une grande capacité à rassembler. Sa présence lors des matches internationaux transportait  la foule et donnait de l'énergie à l'équipe. C'est difficile à décrire."

A la veille du tirage au  sort du Mondial-2014 au Brésil, le monde du foot a également pleuré le décès de l'ancien président d'Afrique du Sud, premier pays africain à accueillir une Coupe du monde en 2010. "Il était mon héros, mon ami, mon compagnon dans la lutte en faveur de la cause du peuple et pour la paix dans le monde", a réagi sur son compte Twitter Pelé, légende du football et de la Seleçao, qui, selon les médias brésiliens, doit faire vendredi une apparition surprise lors de la cérémonie du tirage à Costa do Sauipe, nord-est du Brésil."Poursuivons son oeuvre. Il fut une des personnes les plus influentes dans ma vie", indique encore celui qui est considéré comme le plus grand joueur de  tous les temps.

Romario: "Une leçon d'humanité"

Romario, autre ancienne star de la Seleçao, a également twitté: "en luttant contre la ségrégation en Afrique, Mandela a marqué son passage dans ce monde avec une spectaculaire leçon d'humanité"."Tu as changé le monde merci, repose en paix !", a également réagi sur  Twitter Ronaldo , ancien attaquant vedette de l'équipe de football du Brésil. "Merci pour ton oeuvre, ton exemple, tu resteras toujours avec nous", a  déclaré de son côté, toujours sur Twitter, son homonyme Cristiano Ronaldo, capitaine de la sélection du Portugal, une des stars du Mondial au Brésil (12  juin-13 juillet).

Victor Patenôtre

Omnisport