Lucie Ignace
La Réunionnaise Lucie Ignace | JACQUES DEMARTHON / AFP

Lucie Ignace sportive ultramarine de l'année

Publié le , modifié le

La jeune karatéka Lucie Ignace a été élue sportive ultramarine de l'année par les internautes d'Outre-mer 1ère. Son titre de championne du monde conquis à Bercy, à seulement 19 ans, en novembre dernier et son activité sur les réseaux sociaux ont fait la décision.

Elle était la plus jeune des nommés et elle l'a emporté. Lucie Ignace, 19 ans, a été élue par les internautes d'Outre-mer 1ère "sportive ultramarine de l'année". Une récompense qui vient couronner une année 2012 dont le point d'orgue aura été son titre de championne du monde de karaté (-55 kg) à Bercy en novembre dernier. Elle devance le grand favori de ce vote, Teddy Riner, quintuple champion du monde et champion olympique à Londres cet été et les handballeurs, Daniel Narcisse, Didier Dinart et Cédric Sorhaindo, également champions olympiques dans la capitale anglaise.

Surprise et heureuse

"Je suis super heureuse, autant pour moi que pour la Réunion, mais aussi super surprise. Au moment de l'annonce, j'étais en train de discuter comme d'habitude et j'ai entendu mon prénom. Je n'ai pas trop su quoi faire", a-t-elle déclaré après avoir reçu des mains de Laura Flessel, la marraine de cet évènement, une toile de l'artiste martiniquais Henri Guédon. Battre, dans les votes, Teddy Riner, Lucie Décosse, Grégory Baugé, Anne-Caroline Graffe, les handballeurs, tous médaillés olympiques à Londres a provoqué en elle un sentiment de "fierté". "Pour moi c'était perdu d'avance, amis avec le soutien de toutes les personnes qui ont cru en moi, le soutien de l'île de La réunion, j'ai pris conscience que je pouvais y croire. Comme au championnat du monde. L'année commence bien".

La victoire des réseaux sociaux

Jeune fille de son époque, elle a également construit son succès grâce aux réseaux sociaux où elle a fait sa promo. "C'était la seule solution que j'avais pour mobiliser les gens. J'ai beaucoup partager l'évènement pour qu'ils puissent voter", a-t-elle expliqué. Dans son succès, elle n'a pas oublié de remercier ses parents et son entraîneur, restés à La Réunion où elle a choisit de demeurer pour poursuivre sa carrière. "C'est un bon choix de rester chez moi, dans mon île. C'est la base de ma réussite parce que j'y trouve tout ce dont j'ai besoin". Et la suite? "Un bon rétablissement" à la main droite après sa blessure lors du récent tournoi de Paris et une "belle victoire aux championnats d'Europe" qui auront lieu en Hongrie en mai prochain.

Omnisport