L'opération #SoutiensTonClub est lancée pour voler au secours du sport français

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Soutiens ton club
Soutiens ton club | DR

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Face à la crise économique qui frappe le monde du sport en raison de la pandémie de Covid-19, le sport français a décidé de réagir. La Fondation du Sport Français et les comités olympique (CNOSF) et paralympique (CPSF) tricolores lancent ce mardi l'opération "Soutiens ton club", soit un appel aux dons pour soutenir les clubs de l'Hexagone. Déductibles d'impôts, les dons devront être de 50 euros minimum.

Depuis plusieurs semaines, l'ennemi des clubs sportifs porte un nom : l'incertitude. Dans un premier temps, c'était d'abord celle liée à la suite de la saison, du calendrier. Ce problème ayant été réglé dans la majeure partie des disciplines, il reste maintenant l'incertitude économique. En effet, la crise sanitaire du Covid-19 a des conséquences désastreuses pour les finances des clubs de sport, menaçant même l'avenir immédiat de certains.

Face à cette situation, la Fondation du Sport Français (FSF), le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) lancent un appel au don massif à travers l'opération "Soutiens ton club". "Cette opération novatrice permet de savoir exactement à qui sera versé le don puisque vous pouvez choisir vous-même l’association bénéficiaire. Et le fonds de solidarité permettra d’aider aussi ceux qui en ont le plus besoin", assure Thierry Braillard, président de la Fondation du sport français.

• L'opération "Soutiens ton club", c'est quoi ?

Dès aujourd'hui, une plateforme de "crowdfunding" est mise en ligne sur : http://www.soutienstonclub.fr . Le but : encourager les particuliers et les entreprises à faire des dons au(x) club(s) sportif(s) de leur choix pour les aider à repartir dès la rentrée 2020. Ainsi, le mécénat est ouvert pour les clubs affiliés à des fédérations. Un vaste plan de communication est également prévu sur tous les réseaux sociaux.

• Combien de cagnottes ?

Concrètement, la plateforme de "crowdfunding" est un outil mis à disposition des clubs. Chacun peut y créer une cagnotte, après avoir déposé son dossier auprès de la FSF. Les clubs sont ensuite chargés de mobiliser leurs soutiens et fans pour accumuler les dons. De son côté, la plateforme relayera elle-aussi les différentes cagnottes.

• Qui peut donner ?

L'appel aux dons est adressé à tous les particuliers et entreprises. La seule condition est de donner 50 euros minimum. A noter que ces dons sont déductibles d'impôts. Pour les particuliers, un don offre 66% de déduction sur l'impôt sur le revenu, ou 75% sur l'impôt sur la fortune immobilière. Pour les entreprises, il permet de déduire 60% sur l'impôt sur les sociétés. Pour tous, cette déduction peut être reportée sur 5 ans.

L'opération #SoutiensTonClub est lancée pour voler au secours du sport français
© FSF

• Comment ça marche ?

Concrètement, chaque donateur peut choisir à quel club il destine son don. Pour autant, la plateforme instaure une solidarité entre tous les clubs qui la rejoindront. En effet, sur chaque don, 10% seront prélevés et déposés pour constituer un fonds de solidarité dédié au financement des clubs sportifs les "plus en difficulté sur la base de critères objectifs". En parallèle, 5% du don seront également prélevés pour couvrir les frais de fonctionnement de la plateforme. En d'autres termes, 85% du montant iront vers le club choisi. Ce dernier touchera l'argent à chaque 30 du mois.
 

à voir aussi Thierry Braillard : "Aujourd'hui est un jour important pour le sport français" Thierry Braillard : "Aujourd'hui est un jour important pour le sport français"

De nombreux sportifs français dont notamment Renaud LavillenieMélina Robert-Michon, ou encore Kévin Mayer et Marie-Jo Pérec soutiennent cette démarche aussi inédite que nécessaire pour le monde du sport, durement touché par cette crise du Covid-19. "Notre pays compte 360 000 associations sportives qui accueillent plus de 16 millions de licenciés. Ce réseau est la richesse du sport français", souligne la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. "Je ne serai pas ce que je suis sans mon Club et je n’aurai pas fait non plus ce que j’ai fait dans ma vie sans lui. Comme beaucoup de Françaises et de Français, je lui dois beaucoup. Aujourd’hui il a besoin de moi et de tous ceux à qui il a apporté", scande Denis Massiglia, le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). "Les clubs sportifs jouent un rôle fondamental dans la vie des citoyens tant sur le plan de la santé, de l’épanouissement personnel que de l’insertion sociale, et particulièrement pour les personnes en situation de handicap", ajoute Marie-Amélie Le Fur, présidente du Comité paralympique sportif français (CPSF). "Que ce soit dans le cadre d’une pratique de loisir ou de compétition, les clubs sont essentiels dans notre schéma sportif et nous devons plus que jamais les aider à traverser cette crise sanitaire.

C'est un appel général à la solidarité nationale du monde sportif qui est donc lancé, via cette opération.

Omnisport