Les fédérations de basketball, de handball et de volley demandent au gouvernement de rouvrir les salles de sport et les gymnases

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Gymnase vide

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Face à la décision le 24 septembre dernier du gouvernement de fermer l'intégralité des salles de sport et des gymnases pour limiter la propagation du coronavirus sur le territoire, trois fédérations sportives professionnelles ont décidé de se mobiliser. La Fédération française de basketball, la Fédération française de volleyball et la Fédération française de handball ont signé un communiqué commun avec pour objectif une réouverture au plus vite des salles de sport et gymnases.

"Le sport français ne se relèvera pas de ce nouveau coup d'arrêt". Après la décision par le gouvernement le 24 septembre dernier de fermer à nouveau les salles de sport et gymnases - qui restent ouverts au mineurs et sportifs professionnels - afin de limiter la propagation de la Covid-19 sur le territoire, certains acteurs du sport français ont décidé de faire front. Plusieurs actions en justice vont ainsi être menées par des gérants de salle de sport qui s'estiment être lésés. De leur côté, la Fédération française de basketball (FFBB), la Fédération française de volleyball (FFVolley) et la Fédération française de handball (FFHandball) ont décidé de prendre la parole dans un communiqué commun publié ce mercredi.

"Nous souhaitons par le présent communiqué de presse rappeler un certain nombre de faits scientifiques et chiffres qui nous pressent à demander au ministère de la Santé et aux préfets, de revenir sur leur décision de fermer les salles de sport et gymnases", peut-on lire dans le texte signé par Éric Tanguy, Joël Delplanque et Jean-Pierre Siutat, respectivement présidents de la FFVolley, de la FFHandball et de la FFBB. Selon les trois fédérations, "les personnes en danger face à la Covid-19 sont à l'opposé de celles qui pratiquent dans les clubs".

"Plus les Français auront une pratique sportive, plus ils seront aptes à combattre le virus"

Le communiqué conjoint publié ce mercredi met ainsi en avant le fait que les clubs ont respecté les protocoles sanitaires depuis la rentrée et déplore "que les décisions ne soient pas prises en fonction de la réalité de la circulation du virus dans les établissements sportifs". Selon les trois fédérations, la fermeture des salles de sport et des gymnases relèverait de l'erreur dans la lutte contre la propagation du coronavirus : "Faire du sport stimule le système immunitaire. Plus les Français auront une pratique sportive, plus ils seront aptes à combattre le virus".

à voir aussi Jauge abaissée à 1 000 spectateurs, fermeture des gymnases... ce qu'il faut retenir des nouvelles mesures sanitaires concernant le sport Jauge abaissée à 1 000 spectateurs, fermeture des gymnases... ce qu'il faut retenir des nouvelles mesures sanitaires concernant le sport

Outre l'argument sanitaire, le communiqué souligne également la question économique. Après des mois passés sans pouvoir exercer la moindre activité physique, "les décisions prises par le gouvernement à l'encontre des milliers d'associations sportives qui ont déjà beaucoup souffert la saison dernière sont de fait injustifiées", écrivent les présidents dans cette lettre destinée au gouvernement. Alors que les initiatives se multiplient à l'égard de ce dernier, ce communiqué conjoint pourrait être une pression supplémentaire pour l'exécutif, qui voit ses nouvelles restrictions créer des frondes un peu partout en France.

Omnisport