Chris Froome tour de france
Chris Froome a le maillot jaune bien ancré sur ses épaules. | DE WAELE Tim / TDWsport Sarl / DPPI media

Les données de 25 athlètes, dont Froome et Wiggins, dévoilées par les hackers russes

Publié le , modifié le

Le piratage de l'agence mondiale antidopage (AMA) ne s'arrête toujours pas. De nouvelles données confidentielles ont été dévoilées mercredi soir : elles concernent 25 athlètes, dont le dernier vainqueur du Tour de France Christopher Froome.

Douze médaillés aux derniers Jeux de Rio, dont le cycliste Bradley Wiggins font partie des 25 athlètes concernés par la divulgation de données. On retrouve également le vainqueur du dernier Tour de France Chris Froome, on encore la championne olympique de lancer de poids, Michelle Carter. L'AMA en est persuadée : il s'agit de "représailles" de la part des hackers pour se venger de la lutte déployée par l'agence face au dopage en Russie. Les hackers, qui appartiennent au groupe Tsar Team (APT28), également connu sous le nom de "Fancy Bears", avaient déjà publié les données confidentielles de Simone Biles et les soeurs Williams. 

"Une activité criminelle"

Le cycliste Christopher Froome a réagi après la publication de ces informations le concernant, en feignant l'indifférence : "J'ai parlé très ouvertement de ces autorisations thérapeutiques aux médias et je n'ai aucun problème à ce que cette info ait fuitée. En neuf ans dans ma carrière professionnelle, j'ai demandé à deux reprises une autorisation thérapeutique pour des problèmes d'asthme, et la dernière fois c'était en 2014", peut-on lire dans un communiqué. Le coureur de Sky bénéficie ainsi d'une AUT (autorisation d'usage à des fins thérapeuthiques), tout comme les autres sportifs dont les noms ont été révélés. 

"Nous condamnons cette activité criminelle et nous avons demandé au gouvernement russe de faire tout ce qui était en son pouvoir pour que cela cesse", s'est indigné Olivier Niggli, le directeur général de l'AMA, tout en assurant que c'est en piratant des boîtes mails que les hackers ont pu se fournir les mots de passe pour avoir ainsi accès aux données des sportifs, pendant les Jeux de Rio. 

Ce mercredi, le ministre russe des sports Vitali Moutko avait assuré que son pays n'avait aucun lien avec les Fancy Bears.  

Les 25 sportifs concernés :

Grande-Bretagne

Bradley Wiggings, cyclisme (médaillé d'or à Rio en poursuite par équipe)

Christopher Froome, cyclisme

Charley Hull, golf

Heather Fisher, rugby à 7

Sam Townsend, aviron

États-Unis

Bethanie Mattek-Sands, tennis (médaillée d'or en double mixte)

Brittney Griner, basket (médaillée d'or)

Conger John, natation

Dagmara Wozniak, escrime (médaillée de bronze au sabre par équipe)

Deanna Price, athlétisme

Kathleen Baker, natation (médaillée d'or au relais 4x100 m et médaillée d'argent au 100 m dos)

Mcquin Baron, water-polo

Michelle Carter, athlétisme (médaillée d'or au lancer de poids)

Sam Dorman, plongeon (médaillé d'argent au plongeon 3 m synchronisé)

Tervel Ivaylov Dlagnev, lutte

Allemagne

Robert Harting, athlétisme

Franziska Hentke, natation

Christina Obergfoll, athlétisme

Christian Vom Lehn, natation

Christian Reichert, natation

Danemark

Blume Pernille, natation (médaillée d'or sur le 50 m nage libre)

Russie

Misha Aloyan, boxe (médaillé d'argent chez les poids mouche)

Pologne

Madaj Natalia, aviron (médaillée d'or en couple)

République tchèque

Kvitova Petra, tennis (médaillée de bronze en simple)

Roumanie

Cogianu Roxana, aviron (médaillée de bronze en huit barré)

Mathilde L'Azou @MathildeLAzou

Omnisport