Lavillenie, Pinturault, Pervis et l'équipe de France de rugby
Lavillenie, Pinturault, Pervis et l'équipe de France de rugby seront attendus au tournant en 2015 | AFP

Les dix rendez-vous sportifs à ne pas manquer en 2015

Publié le , modifié le

Après les exploits de Lavillenie, Manaudou ou Fourcade en 2014, que nous réserve 2015 ? France TV Sport a retenu les dix évènements -dont quatre organisés en France- qui apporteront assurément leur lot d’émotions sportives ces prochains mois. Bonne année à tous!

4 janvier – 17 janvier : Rallye-raid Dakar

Ils seront 665 au départ du Dakar 2015, le 4 janvier à Buenos Aires. Cette nouvelle édition, dont l’objectif affirmé est de "surprendre les concurrents", traversera notamment la cordillère des Andes (deux fois) et l’impressionnant désert d’Atacama, au Chili. Le parcours, en boucle, réservera également quelques étapes marathons, y compris pour les autos et les camions qui en étaient dispensés depuis 2005. Les 781 km entre Uyuni et le Pacifique chilien, s’achevant par la vertigineuse descente de la dune d’Iquique, s’annoncent particulièrement mémorables. Qui pour succéder à la paire espagnole Marc Coma (moto) – Nani Roma (auto) ? A suivre sur Francetvsport: le blog d’Alexandre Vigneau, "Mon premier Dakar", qui racontera chaque jour la course vue de l’intérieur.

15 janvier – 1er février : Championnats du monde de handball

L’équipe de France va-t-elle parvenir à récupérer son bien ? Victorieuse en Suède, en 2011, les Bleus étaient tombés en quart de finale du Mondial 2013, face à la Croatie, laissant un boulevard à la Roja espagnole. A partir du 15 janvier, au Qatar, les "Invincibles", tels qu’on les surnomme depuis leur titre européen l’an passé, repartent à l’assaut d’un cinquième sacre mondial. Ils ont hérité d’une poule abordable (Suède, République Tchèque, Algérie, Egypte, Emirats arabes-unis) mais les choses devraient se compliquer dès le stade des huitièmes de finale, où pourraient déjà se dresser l’Allemagne ou le Danemark.

Vainqueurs en 2009 et en 2011, les Experts vont-ils remettre le couvert en 2015?
Vainqueurs en 2009 et en 2011, les Experts vont-ils remettre le couvert en 2015?

3 février – 15 février : Championnats du monde de ski alpin

En pleine Coupe du monde, actuellement dominée par Kjetil Jansrud chez les hommes et Tina Maze chez les dames, les meilleurs skieurs de la planète se retrouveront dans le Colorado, à la station américaine de Beaver Creek. A Schladming, il y a deux ans, Ted Ligety avait régné sur les Championnats du monde, raflant le Super G, le slalom géant et le super combiné. Le clan français y avait décroché quatre médailles, dont deux en or grâce aux magnifiques performances de  Marion Rolland en descente et Tessa Worley en slalom géant. Abonné aux places d’honneur lors de la dernière édition, Alexis Pinturault, auteur d’un gros début de saison (trois podiums déjà), parviendra-t-il à décrocher sa première breloque mondiale ? Qui pour créer la surprise, comme Gauthier de Tessières (argent en Super G) ou David Poisson (bronze en descente) en 2013 ?

18 février – 22 février : Championnats du monde de cyclisme sur piste

Jusqu’où ira François Pervis ? En 2014, à Cali (Colombie), le Français avait offert un véritable récital, avec un triplé inédit : le keirin, le kilomètre et la vitesse individuelle. Un Grand Chelem que même Sir Chris Hoy n’a jamais réussi. Pour rééditer pareille performance, Pervis aura l’avantage de jouer à domicile, car l’édition 2015 se déroulera en France, dans le tout nouveau Vélodrome Nationale de Saint-Quentin-en-Yvelines. A suivre également : Thomas Boudat, qui défendra son titre sur l’omnium, ou Grégory Baugé, triple champion du monde de vitesse individuelle (2009, 2010, 2012) et enfant des Yvelines.

25 mai – 7 juin : Roland-Garros

Qui dit retour du soleil, dit Roland-Garros… dit Rafael Nadal. Toujours maître de la Porte d’Auteuil, l’Espagnol a décroché l’an passé son neuvième titre en dix participations sur la terre battue parisienne. S’il s’impose encore cette année, le fabuleux gaucher améliorerait non seulement son propre record en réalisant la passe de dix, mais dépasserait également Pete Sampras avec un quinzième titre du Grand Chelem (à moins qu’il ne le fasse dès l’Open d’Australie en janvier), se rapprochant ainsi des 17 sacres de Roger Federer. Mais attention, car le ‘Big Four’ a été bousculé l’an passé, et les outsiders (Wawrinka, Nishikori, Cilic, Ferrer) ont les dents longues. Côté Français, Jo-Wilfried Tsonga, demi-finaliste en 2013 mais qui n’a jamais passé le stade des 8e en Grand Chelem en 2014, aura à cœur de prendre sa revanche devant le public parisien.

4 juillet – 26 juillet : Tour de France

L’édition 2014 a été fabuleuse. Deux favoris à terre (Froome et Contador), deux Français sur le podium (Pinot et Péraud), un scénario à couper le souffle jusqu’à l’ultime contre-la-montre et un superbe vainqueur (Nibali). Qu’espérer de la Grande Boucle 2015, 102e du nom ? Encore plus de spectacle ! Taillé pour les grimpeurs, le tracé emmènera le peloton d’Utrecht aux Champs-Elysées, en repassant par les terribles secteurs pavés du Nord, puis les Pyrénées, et les Alpes du Sud. Peu de contre-la-montre (14 kilomètres seulement) et huit arrivés au sommet (dont l’ascension de l’Alpe d’Huez à 24 heures de l’arrivée finale) sont au programme. Chris Froome a déjà prévenu qu’il centrait sa saison sur le Tour de France afin de prendre sa revanche. Vivement l’été !

17 juillet – 2 août 2015 : Championnats du monde de natation

Impérial en petit bassin à Doha, Florent Manaudou sera l’une des stars les plus attendues des Mondiaux 2015, organisés à Kazan (Russie). Le Français, qui a signé en 2014 deux records du monde, partira favori du 50m libre, et espère bien enquiller les succès avec le 100m et le relais. Face à Cesar Cielo, le jeune prodige tricolore aura fort à faire. Jérémy Stravius (deux podiums sur 50m et 100m dos il y a deux ans), ou Frédérick Bousquet (en bronze sur 50m papillon) seront également à surveiller. Chez les dames, il faut s’attendre à une nouvelle razzia des reines des bassins Katie Ledecky, Missy Franklin, Katinka Hosszu ou Ruta Meilutyté. On annonce une nouvelle pluie de records…  

22 août – 30 août 2015 : Championnats du monde d’athlétisme

C’est dans le stade national de Pékin, écrin des Jeux olympiques 2008, qu’Usain Bolt (100m, 200m), Renaud Lavillenie (saut à la perche), Teddy Tamgho (triple saut) ou Bohdan Bondarenko (hauteur) tenteront de poursuivre leur règne. Yohann Diniz, champion d’Europe en titre détenteur du record du monde du 50 km marche, vise lui son premier sacre mondial, tout comme Mahiédine Mekhissi, détonant l’été dernier à Zurich, est certain de pouvoir casser l’hégémonie des Kenyans sur 3000m steeple. Chez les dames, c’est Shelly-Ann Fraser qui s’accrochera à son trône sur 100m et 200m et Blanka Vlasic qui tentera de reprendre son bien à la hauteur. La Française Mélina Robert-Michon, vice-championne d’Europe et médaillée d’argent il y a deux ans, espère elle enfin régner sur le lancer du disque.

Discret en 2014, Usain Bolt est prêt à refaire parler de lui
Discret en 2014, Usain Bolt est prêt à refaire parler de lui

4 septembre – 20 septembre : Championnats d’Europe de basket

Retirée à l’Ukraine, l’organisation de l’Euro 2015 a finalement été confiée à quatre pays, dont la France qui accueillera tous les matches de poule des Bleus (à Montpellier) et l’intégralité de la phase finale (à Lille). Le timing est parfait, car les hommes de Vincent Collet débarqueront avec le plein de confiance, et potentiellement, l’une de plus belles équipes de France de basket jamais vues ! Tony Parker, absent du Mondial l’an passé (où les Tricolores avaient sortis la grande Espagne en quarts), fera son grand retour aux côtés des tauliers (Batum, Diaw, Piétrus). Les espoirs (Gobert, Heurtel, Fournier) ne manqueront pas l’occasion. Et si en plus Joakim Noah cède à l’appel, comme il y a trois ans, les Bleus peuvent légitimement espérer faire le doublé, à domicile.

18 septembre – 31 octobre : Coupe du monde de rugby

Événement sportif majeur de l’année 2015, la 8e édition de la Coupe du monde de rugby à XV prendra ses quartiers pendant un mois et demi en Angleterre et au Pays de Galles. La Nouvelle-Zélande, tenante du titre, est sans doute encore plus forte qu’en 2011 : l’effectif a gagné en profondeur et plusieurs jeunes pousses ont explosé, faisant des All-Blacks les grands favoris à leur propre succession. L’Angleterre, éliminée par les Bleus en quarts il y a quatre ans, et l’Afrique du Sud se présentent comme leurs plus sérieux concurrents. Le XV de France, sans son habit d’outsider, est à ce jour encore en quête de certitudes, et espère profiter du tirage des poules, plutôt clément (Irlande, Italie, Canada, Roumanie), pour monter en puissance au fil de la compétition.


Et aussi : 
Tournoi des Six Nations (du 6 février au 21 mars)
Coupe du monde de football féminin (du 6 juin au 5 juillet)
Finale de la Ligue des champions, à Berlin (6 juin)
Championnats du monde d'aviron, à Aiguebelette (du 30 août au 6 septembre)
Championnats du monde de handball féminin (du 5 au 20 décembre)

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer

Omnisport