Le sport en intérieur à l'arrêt total, les fermetures maintenues... ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Jean Castex
Le Premier ministre Jean Castex a annoncé un renforcement des règles sanitaires. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Lors d'une conférence de presse donnée ce jeudi, le gouvernement français a dévoilé un ensemble de mesures de renforcement des règles sanitaires face à une situation épidémique "maîtrisée mais fragile". Les enceintes sportives, les salles de sport et les remontées mécaniques des stations de ski restent fermées et les activités physiques ou sportives d'intérieur "scolaires ou extrascolaires" sont désormais suspendues.

"Notre situation reste globalement préoccupante même si elle s'est stabilisée ces derniers jours. Je dirais en deux mots qu'elle est maîtrisée mais fragile". Lors d'une conférence de presse gouvernementale donnée ce jeudi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé un renforcement des règles sanitaires, matérialisé par un avancement du couvre feu à 18 heures sur l'ensemble du territoire français à partir de samedi. S'il n'est pas encore question d'un troisième confinement, le gouvernement français a maintenu les restrictions préétablies dont la fermeture des enceintes sportives de plein air, des salles de sport ou encore des remontées mécaniques des stations de ski. 

Plus de sport en intérieur pour les mineurs

Des restrictions ont surtout été ajoutées en milieu scolaire. Les écoles, collèges et lycées garderont leurs portes ouvertes pour se prémunir de conséquences néfastes sur les plans "psychologique, sanitaire et éducatifs", mais les cours d'éducation sportive et physique en intérieur sont désormais suspendus. "Ce sera vrai en milieu scolaire et extrascolaire, quelques semaines probablement", a brièvement précisé Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports. Ainsi, le sport d'intérieur ne bénéficiera plus de la moindre dérogation, se retrouvant à l'arrêt complet. Pour résumer, les seules pratiques sportives autorisées demeurent désormais les activités de plein air sans contact entre 6 heures et 18 heures et le sport de haut de niveau bénéficiant d'une dérogation.

Concernant les dispositifs d'aide, ceux-ci sont maintenus. La ministre du Travail, de l'Emploi et de l'Insertion Elisabeth Borne a confirmé que l'Etat "continuera à prendre en charge à 100% la rémunération des salariés" d'entreprises totalement fermées, dont les salles de sport, "tant que les restrictions sanitaires s'appliquent". De son côté, le ministre de l'Economie Bruno Lemaire a annoncé la mise en vigueur d'une aide exceptionnelle supplémentaire pour les entreprises réalisant "un chiffre d'affaires de plus d'un million d'euros par mois". Enfin, le gouvernement s'est engagé à "permettre à toutes les entreprises qui le souhaitent de différer d'un an le remboursement de leur prêt garanti par l'Etat".

Un impact sur le mercato ?

Une autre mesure pourrait avoir des conséquences sur le monde du sport, à savoir l'obligation pour les voyageurs hors-Union européenne arrivant en France de présenter un test PCR négatif (effectué dans les 72 heures avant le départ), puis d'observer une période d'isolement de 7 jours et de se soustraire à un deuxième test PCR. Ce nouveau dispositif pourrait avoir un impact sur le marché des transferts en Ligue 1, ouvert le 1er janvier dernier et dont la fin a été fixée au 1er février. La disponibilité de certaines recrues pourrait ainsi être retardée, si toutefois les négociations n'ont pas été contrariées.

Omnisport