Le soleil probablement forfait au JO

Publié le , modifié le

Un temps chaud et ensoleillé est "très peu probable" pendant les jeux Olympiques de Londres qui commencent dans moins de trois semaines, prévient l'organisme britannique de météorologie, alors que le pays connaît depuis avril des niveaux records de précipitations.

"C'est habituellement le moment le plus chaud de l'année mais cette année une période prolongée de chaleur et d'ensoleillement paraît très peu probable", indique le Met Office dans ses prévisions sur trente jours, qui couvrent ainsi la première partie des JO (27 juillet-12 août). "Le temps peu clément qui a caractérisé le mois de juin et le début du mois de juillet continuera probablement à se manifester, même si les conditions dans l'ensemble ne devraient pas être aussi mauvaises", tempère toutefois l'organisme.

La partie sud de l'Angleterre devrait connaître entre mi-juillet et début août un ensoleillement et des températures inférieurs à la moyenne, mais le Met office indique que les prévisions concernant la pluie sont encore "extrêmement incertaines". De nombreuses régions du Royaume-Uni ont été frappées ces derniers jours par des pluies torrentielles et des inondations, qui ont perturbé les transports et la séance de qualifications samedi du Grand Prix de F1 de Silverstone.

Avril et juin ont battu des records de précipitations, selon le Met Office. Les pluies tombées en juin ont été deux fois plus importantes qu'en moyenne. Elles avaient notamment arrosé le week-end prolongé de célébrations du jubilé de diamant de la reine, sans toutefois doucher les ardeurs des millions de participants, habitués aux caprices de la météo britannique.

AFP

Omnisport