Le karaté français privé d'or

Publié le , modifié le

La France, l'une des meilleures nations au monde, s'est contentée d'un maigre bilan de 7 médailles, dont aucune en or lors de l'Euro-2014 de karaté qui s'est achevé ce dimanche à Tampere (Finlande). La France a terminé à la 11e place au classement des nations, loin derrière le leader de ces championnats, l'Italie (7 médailles dont 4 en or). Les Bleus ont souffert de l'absence de leurs stars, les champions du monde Kenji Grillon (-84 kg) et Alexandra Recchia, tous deux blessés.

L'équipe de France féminine, championne du monde 2010 et 2012 et  vice-championne d'Europe 2013, a été particulièrement en difficultés, en  individuel mais aussi par équipes, épreuve où elle était grande favorite et  pour laquelle elle est restée au pied du podium en Finlande.

Pour la dernière journée dimanche, les Bleus n'ont décroché qu'une  médaille, le bronze, avec le kata par équipes messieurs. Le meilleur résultat lors de cet Euro est celui de Nadège Ait-Ibrahim (+68  kg), médaillée d'argent. Sophia Bouderbane (-50 kg), appelée en dernière minute pour remplacer  Recchia, Emilie Thouy (-55 kg), Sandy Scordo (kata), Davy Dona (-75 kg) et Minh  Dack Vu-Duc (kata) ont pris le bronze.

AFP

Omnisport