Alex Rodriguez
Alex Rodriguez | TOM SZCZERBOWSKI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le dopé Alex Rodriguez suspendu en 2014

Publié le , modifié le

La star des New York Yankees Alex Rodriguez a été suspendue samedi pour 162 matches, soit l'ensemble de la saison 2014, pour dopage. La personne chargée de l'arbitrage selon la convention de la ligue de baseball, Fredric Horowitz, a pratiquement confirmé en appel la décision de la MLB qui, en août dernier, avait suspendu Rodriguez pour 211 matches ainsi que 12 autres joueurs pour leur lien avec une clinique de Floride, Biogenesis, soupçonnée d'avoir été la plaque tournante d'un trafic de produits dopants.

"A-Rod" avait été accusé d'avoir fait usage "pendant des années" de  testostérone et d'hormones de croissance et d'avoir tenté de faire obstruction  à l'enquête sur Biogenesis. Le joueur le mieux payé de sa profession a annoncé qu'il allait saisir la  justice fédérale pour faire appel de cette décision, bien que les termes de son  contrat de travail spécifient que la décision de la commission d'arbitrage  était le dernier recours possible dans cette affaire. 

Suspension record

"J'ai clairement dit que je n'avais pas pris de substances susceptibles  d'améliorer mes performances ni violé l'accord de base en aucune manière et  pour le prouver, je vais porter cette bataille devant un tribunal fédéral", a  affirmé le joueur dans un communiqué.

Cette suspension est la plus longue jamais imposée à un joueur de baseball  de la MLB et coûtera à Rodriguez un an de salaire chez les Yankees, soit 25  millions de dollars. Il devrait pouvoir retourner sur les terrains en 2015, son contrat avec les  Yankees courant jusqu'en 2017. Pour ces deux années restantes, son salaire  serait de 61 millions de dollars, mais cela pourrait faire l'objet d'une  bataille judiciaire. 

"A-Rod", élu trois fois meilleur joueur de l'American League, l'une des  deux divisions de la MLB, avait pu continuer, grâce à son appel de la décision  de cet été de la MLB, à jouer les dernières semaines de la saison 2013. Alex Rodriguez, 38 ans, avait admis en 2009 avoir utilisé des stéroïdes de  2001 à 2003, alors qu'il évoluait avec les Texas Rangers.

AFP

Omnisport