Le CNOSF fait entendre sa voix pour les Présidentielles

Publié le , modifié le

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) a invité les candidats à l'élection présidentielle à venir ratifier sa charte qui propose de faire du sport "un enjeu pour la France", avant le 1er tour du 22 avril. Le PS, l'UMP, le Modem et le Front de gauche ont répondu aux 11 propositions émises par le CNOSF. "Sur les onze propositions, il y a un consensus", a déclaré Denis Masseglia, président du CNOSF, même si des différences restent.

"C'est dans les moyens à mettre en oeuvre pour les appliquer que se trouvent les différences". Le CNOSF propose comme mesure emblématique l'instauration d'un délit d'atteinte à l'image ou l'éthique du sport, qui permettrait de sanctionner "y compris au plan financier les actes illicites tels que dopage, tricherie, corruption, violence ou autres déviances mettant en péril les valeurs du sport". Ses autres propositions peuvent être plus attendues: développement de l'éducation physique en milieu scolaire, valorisation du bénévolat, amélioration de la formation des cadres de clubs, reconnaissance du sport en tant que priorité de santé publique, évolution de la gouvernance du sport, et consolidation de son financement.

"Nous souhaiterions que, dans les trois semaines et demie qui restent avant le premier tour, les candidats viennent signer cette charte, +Faire du sport un enjeu pour la France+, sous le regard de la statue de Pierre de Coubertin", a conclu M. Masseglia.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Omnisport