Le CIO valide l'arrivée du breakdance au programme des JO de Paris 2024

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
breakdance JO Paris
Le CIO a validé l'arrivée du breakdance au programme des JO de Paris 2024. | Behrouz MEHRI / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Le breakdance fera ses premiers pas dans l'arène olympique aux Jeux de Paris en 2024, tandis que l'escalade, le skateboard et le surf seront reconduits après leurs débuts l'été prochain aux JO de Tokyo, a annoncé lundi soir le président du CIO Thomas Bach.

Ce lundi, le Comité international olympique (CIO) a validé l'arrivée du breakdance au programme des JO de Paris 2024. La commission exécutive du CIO a en effet fixé le programme définitif de Paris 2024, qui mêle quatre disciplines "additionnelles", l'escalade, le skateboard, le surf et donc le breakdance, aux 28 sports traditionnels, avec trois principes par rapport aux Jeux japonais : le nombre total d'athlètes diminue de 600, à 10 500, les podiums passent de 339 à 329, et la parité exacte entre participants et participantes est atteinte pour la première fois de l'histoire des JO.

Rajeunir l'audience des Jeux

Préféré au karaté présent à Tokyo ou au billard, le breakdance (plutôt appelé "breaking" par la communauté) est emblématique de la volonté du Comité international olympique de moderniser sa grande fête du sport et rajeunir son audience. Avec l'escalade, le surf et le skateboard, il s'agit de mettre en lumière "des disciplines inclusives, captivantes et qui peuvent être pratiquées hors des enceintes sportives traditionnelles", a expliqué Thomas Bach, le président du CIO.

Pour faire de la place aux nouveaux venus, le CIO a dû tailler dans les épreuves des 28 disciplines permanentes des Jeux d'été, parvenant même à réduire le nombre global d'athlètes engagés. Le nombre d'épreuves mixtes va passer de 18 à Tokyo à 22 à Paris, grâce notamment à la voile, et athlétisme, boxe et cyclisme atteindront pour la première fois la parité.

AFP

Paris 2024