L'ancienne ministre des Sports, Laura Flessel, sur le perron de l'Elysée
L'ancienne ministre des Sports, Laura Flessel, sur le perron de l'Elysée | AFP - LUDOVIC MARIN

Laura Flessel, ministre des Sports, quitte le gouvernement

Publié le , modifié le

Une semaine après le départ de Nicolas Hulot du gouvernement, Laura Flessel, ministre des Sports, a annoncé qu'elle le quittait. L'ancienne épéiste l'a annoncé dans un communiqué "pour des raisons personnelles". "En 16 mois, j’ai pu poser les bases d’une refonte profonde du modèle sportif français, notamment de sa gouvernance", écrit-elle. Et elle ajoute: "C’est pour retrouver des engagements passés, justement tournés vers l’humain, la solidarité et la coopération internationale, que je prends aujourd’hui la décision de poursuivre mon action par d’autres voies."

Des démélés fiscaux, vraie raison de ce départ ?

Toutefois ce départ pourrait aussi être lié à sa "situation fiscale", a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmant des informations de presse. Le site Médiapart indique ainsi que le fisc aurait récemment saisi la Commission des infraction fiscale (CIF) après avoir découvert des manquements déclaratifs de la ministre concernant une société de droit à l'image. De son côté, le Canard Enchaîné promet des révélations dans son édition de mercredi. "Elle n'a fait aucune erreur. Ce n'est pas la cause de son départ", a de son côté affirmé à l'AFP l'entourage de l'ex-ministre, précisant que le litige concerne "sa société de droits à l'image dont son mari était gérant".

16 mois à la tête du ministère des sports

Elle restera la ministre lors de l'attribution des Jeux Olympiques à Paris, et de la Coupe du monde 2023 de rugby. Et celle qui aura été aux affaires lors du deuxième sacre mondial de l'équipe de France de football. Laura Flessel a vécu de belles émotions comme sportive, avec deux titres olympiques (individuel et par équipes) et des médailles à la pelle. Elle en a vécue d'autres en tant que ministre, fonction qu'elle a occupée du 17 mai 201 au 4 septembre 2018. 

"Retrouver des engagements passés"

"Après 16 mois passionnants à la tête du Ministère des Sports, j’ai pris la décision de quitter le Gouvernement pour des raisons personnelles", a-t-elle écrit dans un communiqué publié peu avant avant l'annonce du remaniement gouvernemental qui, au final, n'a concerné que son poste où elle est remplacée par Roxana Maracineanu et celui, attendu, de Nicolas Hulot remplacé à l'Environnement par le Président de l'Assemblée nationale François de Rugy.

"C’est pour retrouver des engagements passés, justement tournés vers l’humain, la solidarité et la coopération internationale, que je prends aujourd’hui la décision de poursuivre mon action par d’autres voies", écrit-elle également pour expliquer son départ. Tout en assurant qu'elle resterait "une coéquipière fidèle du Président de la République et du Premier Ministre dont j’admire la détermination, et partage totalement les valeurs et le patriotisme."

Un début d'orage sur le sport français ?

Elle quitte le gouvernement alors que L'Equipe annonce que le budget des Sports serait en baisse de 6.2% sur le budget 2019 par rapport au budget 2018 (450.6 millions d'euros contre 480.7 millions d'euros), selon une lettre de cadrage du Premier ministre. Autre dossier noir, la fusion des régimes de retraite Agir-Arrco en janvier va avoir des conséquences directes sur le monde du port professionnel français, avec le plafonnement de leurs cotisations, même si les fédérations ont négocié une transition sur 3 ans. Selon Les Echos, à l'issue de ces 3 ans, la cotisation salariale d'un joueur de rugby de Top 14 qui gagne 20 000 euros brut, passerait dans trois ans de 8500 euros à 21 000 euros par an, alors que la part patronale passerait de 12 000 à 32 000 euros.

Et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) tient aujourd'hui même une conférence sur le financement du sport. Jeudi dernier, Laura Flessel avait appelé le CNOSF à rester dans "le dialogue", jugeant "inacceptables" certains propos de son président Denis Masseglia, qui a parlé de "hold-up" de l'Etat sur les moyens du sport. Bref, Laura Flessel quitte ses fonctions au moment où s'annonce probablement un petit orage dans le ciel du sport tricolore.

Sondage

France tv sport francetvsport

Omnisport