Equipe de France à Roissy
L'équipe de France à son arrivée à Roissy | AFP-Thomas Samson

L'année 2013 dans le rétro

Publié le , modifié le

L’année se termine et elle a été riche en sport. Entre le come-back incroyable de Nadal, la suprématie du Bayern Munich et des Blacks, la puissance de Chris Froome, les exploits et les performances n’ont pas manqué. Les Français se sont également illustrés puisque la bande de Parker a enfin touché son Graal, comme Marion Bartoli ou Teddy Tamgho.

Rafael Nadal, l’incroyable come-back

On l’avait quitté sur une défaite au deuxième tour face à Lukas Rosol à Wimbledon en 2012. Absent lors des cinq derniers mois de l’année, Rafael Nadal a refait surface en début d’année 2013. D’abord lors d’une finale à Vina Del Mar, puis en enchaînant les titres tout au long d’une année qui l’a vu revenir numéro 1 mondial le 7 octobre dernier, plus de deux ans après l’avoir perdue. Vainqueur de Roland-Garros, de l'US Open et de 8 autres tournois, Nadal a réalisé un come-back monstrueux. Seuls ratés, son élimination au premier tour de Wimbledon, et la défaite à Monte-Carlo, sa deuxième maison après Roland, contre Djokovic en finale. Le combat entre les deux hommes devrait repartir de plus belle en 2014.

Les basketteurs français au sommet de l’Europe

Florent Piétrus et Tony Parker champions d'Europe de basket avec les Bleus
Florent Piétrus et Tony Parker champions d'Europe de basket avec les Bleus

Enfin, ils l’ont eu ! Ce premier titre majeur. Cet Euro en Slovénie, les Bleus de Vincent Collet sont allés le chercher en dominant la Lituanie en finale (80-66). Mais ce titre ils l’ont surtout gagné en demi-finale en sortant leur bête noire, l’Espagne (75-72 a. p.). C’est la consécration pour toute une génération. Celle des Diaw, des Piétrus. Celle de Tony Parker évidemment. Le meneur de jeu de l'équipe de France de basket a été élu meilleur  joueur de la compétition et a effacé sa déception d’un titre NBA laissé échapper face à Miami. A 31 ans, pour son septième Euro, "TP", trois fois champion NBA avec les San Antonio Spurs (2003, 2005, 2007) met fin à une série de désillusions.

Marion Bartoli, le rêve d’une vie

Marion Bartoli a remporté Wimbledon en juillet 2013
Marion Bartoli a remporté Wimbledon en juillet 2013

Au cœur de l’été, le 100e Tour de France occulte un authentique exploit. Celui de Marion Bartoli qui à 28 ans, connaît son jour de gloire à Londres. Sa victoire à Wimbledon est une surprise totale. Victorieuse de l'Allemande Sabine  Lisicki en finale, Bartoli, première joueuse à gagner Wimbledon sans affronter une seule joueuse du top 15, devient la troisième Française depuis le début de l'ère Open en 1968 à gagner un des quatre tournois du Grand Chelem, après Mary Pierce (Open d’Australie 1995 et Roland-Garros 2000) et Amélie Mauresmo (Open d’Australie et Wimbledon 2006). Son exploit sonnera le début de la fin puisque six semaines plus tard, Bartoli annonçait sa retraite.

Teddy Riner, seul au monde

Teddy Riner est devenu pour la sixième fois champion du monde à Rio
Teddy Riner est devenu pour la sixième fois champion du monde à Rio

Après la consécration olympique, on pouvait penser que Teddy Riner se reposerait. Mais non, le géant français a continué sa moisson. Un troisième titre européen à Paris après 2007 et 2011 et surtout un 6e titre mondial à Rio – le 5e d’affilée en +100 kg – six ans après son premier titre, déjà au Brésil. Un nouveau record pour le judoka de 24 ans, qui pourrait bien triompher encore à Rio en 2016 lors des JO.

Sebastian Vettel, puissance 4

Sebastian Vettel est devenu l'égal d'Alain Prost en remportant son 4e titre de champion du monde de F1
Sebastian Vettel est devenu l'égal d'Alain Prost en remportant son 4e titre de champion du monde de F1

Sebastian Vettel a écrasé la concurrence cette année. Au volant de sa Red Bull, il n’a laissé que des miettes aux autres remportant un 4e titre mondial d'affilée et alignant 13 victoires dans la saison (record de Michael Schumacher, en 2004, égalé) dont 9 succès consécutifs, une performance unique. A seulement 26 ans, le pilote allemand, qui compte déjà 39  victoires en 120 GP de F1, est au sommet de son art.

Bayern Munich, l’ogre bavarois

Sous les ordres de Jupp Heynckes, le Bayern Munich a marché sur l’Europe réalisant un triplé unique pour un club allemand : Bundesliga, Coupe d’Allemagne, Ligue des Champions. Une sortie par la grande porte donc pour Heynckes qui est parti après ce triomphe. Il a été remplacé par Pep Guardiola qui est parti sur les mêmes bases en remportant la Supercoupe d’Europe, le Championnat du Monde des Clubs et en préservant l’invincibilité du club en championnat (41 matches sans défaite). Seul accroc dans ce tableau parfait, la défaite en Supercoupe d’Allemagne face à Dortmund.

Vidéo : l'année 2013 du Bayern

Les All Blacks, les Imbattables

Les All Blacks ont remporté leur 14 matches en 2013
Les All Blacks ont remporté leur 14 matches en 2013

Deux ans après avoir été sacrés champions du monde, les All  Blacks en 2013 ont rappelé qui étaient les maîtres de l’Ovalie. En remportant les 14 rencontres qu’ils ont disputées cette année. Les coéquipiers de Richie McCaw, vainqueurs du Four Nations, sont désormais lancés vers le record de victoires (18) détenus par la Lituanie. Ca sera peut-être pour l’année prochaine en attendant le Mondial en Angleterre en 2015.

Bolt, roi de la piste

Usain Bolt
Usain Bolt

Avec un plateau moins relevé que d’habitude (Blake et Gay absents) Usain Bolt n’a pas eu de mal à préserver sa suprématie sur le sprint mondial à Moscou cet été. L’homme le plus rapide du monde a réalisé un nouveau triplé lors des Mondiaux (100 m, 200 m et relais 4x100  m), un an après son triplé olympique à Londres. A 27 ans, il est toujours sans égal et rejoint, avec ses 8 médailles d'or, le clan des athlètes les plus titrés aux Mondiaux (les Américains Allyson  Felix, Michael Johnson et Carl Lewis). Aux JO-2016 à Rio, il visera un triple triplé inédit.

Teddy Tamgho, le Français volant

Le 18 août dernier, Teddy Tamgho s’est envolé. Le Français est devenu champion du monde du triple saut avec un bond à 18,04 m à Moscou. A 24 ans, il devient le 3e performeur de tous les temps, derrière le Britannique Jonathan Edwards (18,29 m) et l'Américain Kenny Harrison, champion olympique en 1996 (18,09 m), le troisième homme à dépasser cette barre mythique. Revenu de deux saisons galères, après une double opération à la cheville droite, passé par la rubrique des faits divers, à la suite d'une violente altercation avec une jeune athlète, Tamgho a su reprendre son envol. Un élan brutalement stoppé par une fracture du tibia gauche fin novembre qui l’oblige à faire l’impasse sur 2014.

Vidéo : le saut de Tamgho à 18,04 mètres

Chris Froome, la démonstration

En 2012, Froome avait conduit son leader d'équipe Bradley Wiggins à la victoire sur le Tour de France. Il attendait sagement son tour. Ce qui est arrivé cet été pour la 100e Grande Boucle de l’histoire. Un Tour qu’il a écrasé, à l’image de sa victoire au Ventoux, en solitaire après une accélération foudroyante. Sans véritable concurrent avec l’absence de Wiggins et les difficultés de Contador ou d’Evans, il a du mater le Colombien Nairo Quintana. A 28 ans, il se pose comme le favori du prochain Tour.

Vidéo : la victoire de Froome au Mont-Ventoux

Les Français, rois du cirque blanc

En 2013, Martin Fourcade a imité Raphaël Poirée en réalisant le "Grand Chelem"
En 2013, Martin Fourcade a imité Raphaël Poirée en réalisant le "Grand Chelem"

L’année précédent les JO de Sotchi avait bien débuté pour les Bleus. Le Grand Chelem de Martin Fourcade en biathlon (le Français a remporté les 5 globes de cristal de la Coupe du monde de biathlon) qui a imité Raphaël Poirée qui l’avait réalisé en 2004. A Schladming, lors des Mondiaux de ski alpin, les Françaises Marion Rolland et Tessa Worley avaient brillé. La première a mis fin à une très longue disette en remportant 47 ans après Marielle Goitschel, le titre mondial en descente, la seconde avait remporté l’or sur le géant. Un succès simultané et les mêmes désillusions quelques mois après puisque les deux skieuses vont rater les JO de Sotchi en raison de blessures.

Marc Marquez, le prodige

A 20 ans, Marc Marquez est devenu le plus jeune champion du monde de MotoGP
A 20 ans, Marc Marquez est devenu le plus jeune champion du monde de MotoGP

A 20 ans, l'Espagnol est devenu le plus jeune champion du monde  de MotoGP, la catégorie reine, dès sa première saison au plus haut niveau. Déjà  sacré en Moto3 (2010) et Moto2 (2012), le frêle jeune homme de 59 kg a  peut-être ouvert une nouvelle ère. Surprenant tout le monde, même les dirigeants de sa propre écurie (Honda), l'Espagnol a provoqué l'admiration de tous grâce à son sang-froid et sa technique. 

Omnisport